Caro et cie

Publicités

octobre 31, 2009 Posted by | je chiâle | Laisser un commentaire

Défoulement…

Dans ce monde où le pouvoir, l’argent, l’apparence et l’individualisme règnent en rois et maitres, la politesse, la gentillesse, la courtoisie et le respect de règles non tacites en ont pris pour leur rhume…  Je suis complètement  ahurie lorsque je vois les gens essayer de rentrer dans le wagon de métro dès que les portes s’ouvrent,  sans aucun égard pour ceux qui veulent sortir.  À ce que je sache, le métro ne prend pas les usagés au vol?  Que se passe-t-il dans la tête de ces  abrutis?

Personnellement, il me semble c’est de la logique pure et simple que de laisser un espace libre devant la porte du wagon de métro pour laisser passer ceux qui sortent et d’entrer ensuite… Faut croire que je suis l’une des seules!   Je ne me gène pas pour dire à cette bande d’égoïstes déconnectés que ça irait bien mieux s’ils nous laissaient le temps de nous extirper de la cage à bétail…  Parce que c’est presque ça finalement!

___________________

Dans le même ordre d’idées, j’ai piqué une petite crise existentielle à l’épicerie cette semaine.  J’étais en « beau joual vert » de voir que les entreprises essaient,  encore de nos jours,  de se jouer des consommateurs par des moyens détournés.   Je me suis laissée tenter par des chips, car il y avait un super gros étalage central,  devant les produits laitiers,   avec toutes sortes de « chips » de marque « ruffles » dont les tostitos.  D’énormes pancartes annonçaient qu’à l’achat de deux sacs, nous avions droit à une trempette gratuite.  Comme nous mangions du chili, j’ achetai des chips au maïs et je me laissai tenter par des ruffles ondulés avec un pot de trempette à l’oignon.

Alors que la petite caissière passait mes articles à la caisse, je remarquai que le pot de trempette n’était pas gratuit. Je lui fis la remarque.  Elle envoya une femme avec un foulard dans le cou, qui devait être la gérante, voir… Plus de 5 minutes plus tard, elle revint en disant que j’avais raison, mais qu’il n’y avait aucun sac avec des coupons…  Elle lui suggéra de me le  laisser gratuit. Une autre caissière s’en mêla et décida de prendre le téléphone pour parler à quelqu’un à ce sujet.. (???)  La publicité est là oui on non?? Et ce qui me choque le plus, c’est j’aurais pu me faire avoir et payer ces deux  achats complètement inutiles d’une valeur de sept dollars…  Beurk!

Dix minutes… Dix minutes que j’attendais pour un pot de trempette!!!  Je leur dis d’annuler ces articles, que je n’encouragerais pas ruffles ni eux avec leur publicité mensongère et que lorsqu’une publicité est annoncée, on l’accorde aux clients…   Un étalage avec publicité… Un désir provoqué…  un produit chargé au bout du compte…

Inacceptable…  C’est de la manipulation, rien de moins… je n’achèterai plus de ruffles lorsque j’aurai une rage de salé  (de toute façon, les Lays sont meilleures) et je n’irai plus à cette épicerie…

octobre 22, 2009 Posted by | je chiâle | 7 commentaires

Écoeurantite aiguë!

Je prône la légèreté… D’ailleurs, dans ce blogue, j’écris mes élans de joie, mes voyages, mes bons coups, le bon côté des choses… C’est nécessaire et essentiel à ma santé mentale. Je suis une femme heureuse, pas dépressive pour deux cennes, mais j’ai l’angoisse facile.   Je peux,  si je me laisse aller,  voir le côté négatif des choses.  Pas de farces, je suis du genre à ne même pas verbaliser mes peurs tellement elles prennent de la place ensuite si j’ose le faire.

Puisque j’ai une nature joyeuse, que je suis contemplative et amoureuse de la vie, ça se passe bien la plupart du temps. Mais là, puis-je dire à quel point je suis écoeurée et tannée de mon winnie?  Puis-je verbaliser mon écoeurantite aiguë?  Nous avons acheté ce modèle par pure vanité. On le trouvait beau et Pat est un amateur d’  « antiquités ».  Bon, on a quand même un peu pensé aux côtés pratiques, mais sans plus!  À chaque panne ou entretien mécanique, on se dit qu’il atteindra son plein potentiel et on espère en se croisant les doigts.  Là, on a fait refaire le moteur…

Le « stering box » du  chanceux,  qu’on essaie d’aimer malgré ses défauts,  nous a laissés tomber au coin de la route secondaire alors qu’on le ramenait…  Ma confiance était toujours chambranlante, mais là, elle a atteint son plus bas niveau.  Je ne suis plus capable. C’est assez…  Mes fils, nos amis, notre famille, nous disent qu’il est surement à point…  Moi… Je n’y crois pas! Je n’y crois plus… Surtout que le fameux « stering box » est perdu quelque part aux États-Unis ou au Canada. … Aucun des deux systèmes postaux ne sait où il est rendu et  les vacances qui commencent vendredi prochain! 

J’ai toujours adoré mes voyages quand même, car je suis assez résiliente lorsqu’arrive des petits pépins. Mais juste de même là… À  la beauté, ne pourrions-nous pas choisir la fiabilité? C’est pourquoi nous avons visité un motorisé classe C aujourd’hui. Un récent pour faire changement… Le plus drôle c’est que nous n’avons jamais trouvé ces modèles très jolis, mais aujourd’hui, ce sont d’autres caractéristiques qui motivent notre achat…

Une chose est certaine, c’est ce genre de voyage que j’aime.  De plus, j’ai lu dernièrement que l’empreinte écologique est bien moins grande que celle laissée par les voyages en avion. C’t’une p’tite excuse, mais elle m’a déculpabilisée un peu! 😉 Nous voyageons en motorisé depuis 2005, plus de 50 000 kilomètres,  et nous apprécions de plus en plus nos voyages, nos escapades.  Rien à faire, je ne peux m’en passer…

Alors, le gros suspense est de savoir si on lui laisse une dernière chance, si la pièce arrive à temps, ou si on arrête de s’acharner à l’aimer puisqu’il ne nous donne pas tellement en retour!

juillet 19, 2009 Posted by | j'en ai marre, je chiâle | 4 commentaires

Lancement d’Éric Lapointe.. Déception!!!!!!

Hier, j’ai assisté au lancement du cd d’Éric Lapointe, Ma peau, au club Opéra situé sur la rue Sainte-Catherine à Montréal… Ayant eu la chance d’assister à son précédent lancement (en fait c’était le 2e du cd Coupable à cause de ses démêlés avec la justice), ma copine et moi étions très enthousiastes de revivre un tel moment. Dans le défunt Spectrum (une salle que soit en passant, j’adorais), assise, près de la scène, j’avais pu laisser monter le long de ma colonne vertébrale, l’émotion pure que sa voix chaude et rauque provoque en moi. Un moment intense qui m’avait imprégné de cet album qui venait à peine d’être mis sur les tablettes…

Hier, ce fut tout sauf intense… Une file d’attente interminable, une salle avec divers palliers faisant en sorte que seuls ceux en premier plan, avaient vue sur la scène. Du monde partout, serrés, collés, ne sachant où s’installer. Je me suis assise sur le petit mur de ciment derrière une multitude de plantes et on me l’a interdit… J’ai essayer de trouver un autre endroit pour avoir une vue d’ensemble, ce fut impossible… Finalement, je suis restée derrière mes plantes, voyant seulement la tête d’Éric et la projection sur le mur, à moitié distortionnée par un immense masque du fantôme de l’Opéra, en relief!

La prestation fut excellente. Nous avons eu droit à six chansons. Je sens que je ne me pourrai plus de réécouter encore et encore les magnifiques et intenses chansons de ce nouvel album… J’apprécierai d’avantage d’écouter le cd dans ma voiture ou dans mon salon que derrière des plantes vertes en plastique!!!! Et surtout… De le voir en spectacle en Mai pour une sixième fois!!!

avril 22, 2008 Posted by | je chiâle | 3 commentaires

Y neige, y neige dehors…..

Pat, un soir de tempête (une autre bip%$&bip&?&&% de tempête) qui regarde les cartes pour notre iminent voyage au Nouveau-Mexique…


Alex et sa petite soeur Sara qui écoute un film un bipbip&&&%$&* de bip&?&%% de soir de tempête…

J’ai convaincu mes fils de ne pas aller avec le club de ski aujourd’hui. Dormir un samedi matin, c’est bien plus amusant que de se lever tôt pour prendre l’autobus. NON? J’avais pas envie de me faire un sang d’encre (pas toi encre… C’est figuré..;-)) à l’heure de leur retour, en imaginant le pire! Même si l’autobus est revenue, quoiqu’un peu en retard, malgré le mauvais temps, je suis en paix avec ma décision.

Alex est arrivé pour passer la journée avec sa nouvelle petite honda civic… Qu’est-ce qui lui a pris de ranger son 4X4 Montero de Mitsubishi? Afin qu’il aille chercher Cynthia (sa blonde) en toute sécurité, à l’autre bout du monde, j’ai décidé de lui prêté mon tracker….

J’en ai marre des tempêtes. J’aime l’hiver mais là, c’est assez… Pour le ski, c’est super.. J’ai jamais skié dans d’aussi belles conditions. Mais pour le déneigement (Ok, j’avoue, on paie un déneigeur alors, c’est pas si pire) et les déplacements, ça commence à taper sur les nerfs!!!

Bonne tempête (encore une de plus), chers Québécois….

mars 9, 2008 Posted by | j'en ai marre, je chiâle | 7 commentaires

Tout savoir sur le Nouveau-Mexique…

Cherchez des guides de voyages sur la Californie ou la Floride, vous en trouverez une multitude. Et, c’est sans compter ceux plus large sur l’Ouest Canadien, l’Ouest Américain et l’Est Américain qui pullulent chez tous les concurrents: lovely planet, voir, Ulysse etc…

Mais, cherchez un guide sur le Nouveau-Mexique… Et vous chercherez longtemps… Que ce soit en librairie ou sur le net. Bon, j’ai trouvé deux guides sur le sud-ouest américain qui parle du Nouveau-Mexique dans tout au plus une quarantaine de pages chacun (Ulysse et Gallimard (publié en 1988)) et enfin, le guide de l’Amérique indienne. J’ai trouvé tout cela à la bibliothèque car en librairie (Une seule sur toutes celles où je suis allée), je n’avais trouvé que le guide ulysse dont j’avais lu la trentaine de pages, en diagonale, dans l’allée.

De quoi se plaint-elle allez-vous penser? Et bien ce n’est rien, comparé à ce que j’ai en main habituellement. Et puis j’adore le guide Voir moi!!!! Mais ne vous y trompez pas, je réussirai à nous concocter un itinéraire de rêve. Que je changerai probablement en cours de route, comme d’habitude!

mars 8, 2008 Posted by | je chiâle, je voyage | 2 commentaires

Y’en a marre…

Une autre journée de congé pour les enfants. Pas assez de la relâche de la semaine dernière, encore faut-il en rajouter à cause du mauvais temps. Ils n’ont pas envie de jouer dehors, ni de jouer à quoi que ce soit d’ailleurs. Tout ce qu’ils font, c’est de s’obstiner pour le (**&%bip$ »**bip&?%$) d’ordinateur. Le portable bien sur. Notre pauvre vieux dinosaure d’en haut ne leur suffit pas pour communiquer avec leurs amis sur MSN…

J’ai dû le cacher, dans l’armoire de la commode de Pat et les menacer de ne pas le sortir de là, à moins qu’ils fassent un horaire raisonnable qu’ils respecteraient. Vous comprendrez donc que je n’ai pas eu accès à MON portable de la journée…. Mais je m’en fou, car j’occupe très bien mon temps ces jours-ci en travaillant sur une superbe broderie rustique aux couleurs vives et joyeuses. Heureusement que je ne me mets pas à me m’obstiner avec eux, ce serait beau dans la maison.

Bill ose à peine aller faire son petit pipi dehors. Pauvre petit chien, il est tanné lui aussi de la neige. Il demande la porte, sent le froid et le grésil rentrer dans le vestibule, puis… hésitant, il retourne se coucher sur le sofa en attendant que ça passe!

Y’en a marre des tempêtes. Du soleil s.v.p, c’est pas trop demandé?

mars 6, 2008 Posted by | j'assume, je chiâle | 3 commentaires

Encore les voisins!

Mes voisins sont du genre éléphant, de ceux qui prennent beaucoup de place et étendent leurs tentacules le plus près possible de la ligne au cas où on aurait envie d’y mettre la grosse orteil (je ne vois pas d’autres raisons). Je me suis même demandée s’ils avaient eu une mauvaise expérience dans le passé. Parait que non…

Donc, en plus de mettre le cabanon trop près de la ligne, le gazebo sur la ligne, la cordée de bois sur la ligne, le stationnement et une auto sur la ligne, ils se sont équipés d’une connexion à distance WI-FI, sécurisée bien entendu…

Tant qu’à déranger les autres, autant le faire dans les règles de l’art… Notre portable veut constamment se connecter sur son super WI-FI et nous devons sans cesse nous reconnecter sur notre connexion.. Des minutes et des minutes de pertes de temps!

Je ne suis pas du genre à occuper mes lignes et à mettre des clôtures, ni à regarder si les chiens des voisins viennent faire leurs besoins chez nous, les chicanes ce n’est pas pour moi mais… Ce qu’ils m’énervent!!!!!!!!

février 5, 2008 Posted by | je chiâle | 9 commentaires

Un sport dangereux…

Je développe présentement une nouvelle allergie. En effet, je ne suis plus capable de voir les cyclistes, vêtus de leurs petits habits affreux et moulants, prendre d’assaut les routes de campagne. Dans notre société de performance, la majorité de ces promeneurs (oups, coureurs) sont là pour s’entrainer, pour rouler le plus de kilomètres possibles, le plus rapidement possible…

Évidemment, pas question pour eux de ralentir lorsque le chemin est étroit et que deux voitures se rencontrent.. Mais non! C’est nous qui devons ralentir derrière eux, le souffle coupé, inquiet de les frôler un peu trop. Ce sport est dangereux… Ne le réalisent-ils pas? Les conducteurs ne sont pas tous une Caro qui ralentit jusqu’à presque s’arrêter pour ne pas les mettre en danger.

Et eux… Eux ne ralentiraient jamais leurs courses folles; performance oblige. Ils vont droit devant… Ils ne partagent pas la route, elle leur appartient… J’ai peine à comprendre! Mais en attendant, je continuerai de faire attention à eux!

__________________

Il y quelques semaines, j’étais affairée dans le motorisé et je n’avais pas pris conscience que Bill errait à l’extérieur. Soudain, je l’entendis japper comme un débile et je sortis à toute allure pour aller le maitriser. Quelle ne fut ma surprise de voir un cycliste, revenir vers nous, se mettre à sacrer et à vouloir donner des coups de pieds à mon chienchien chéri.

– Viens ici, p’tit con que je te sacre un coup de pied dans le cul. Viens… je vais te régler ton cas mon (bipbip) de petit (bipbip) de chien de (bipbip), criait-il à tue-tête.

Je freinais ma course vers mon chien. Je m’arrêtais et regardais l’énergumène l’engueuler et vouloir le frapper. Il était tellement agressif, que j’en perdais toutes envies d’aller récupérer Bill, qui soit dit-en passant serait revenu, si l’enragé avait tout simplement passé son chemin…

– Hé… ça va bien monsieur? lui demandai-je. Vous êtes sur que ça va? Le sport est sensé soulager le stress, les tensions. D’habitude on fait du sport pour se sentir mieux. DAns votre cas, ça ne semble pas fonctionner…

– Ton chien, je vais lui sacrer un coup de pied. La rue, c’est publique, elle appartient à tout le monde. J’ai le DROIT de me promener ici…. (bipbip de bipbip…)

C’est fou ce qu’il avait tellement de classe, dans son habit moulant, à essayer d’atteindre Bill de ses coups de pied…

– Et bien monsieur, à vouloir lui donner un coup de pied comme vous le faites, je vous suggère de ne plus revenir sur notre rue. Maintenant, grâce à vous, il voudra mordre tout ceux qui auront un petit suit comme le votre et qui passeront en vélo.. Je ne prendrais plus de chance à votre place.

Et je retournai vaquer à mes occupations tandis que la bête (ici je parle de l’homme violent et enragé) s’éloignait rouler sa bosse ailleurs, en vociférant un tas de bêtises à l’endroit de mon bébé!!!!!

n.b. Notez que je sais, que mon chien n’avait pas d’affaire dans la rue, à japper après un cycliste..

septembre 30, 2007 Posted by | je chiâle | 3 commentaires

Pas de repos pour la guerrière

Pendant des années, j’ai fait l’autruche, la tête dans le sable pour ne pas admettre que j’avais des allergies. Comme un poisson dans l’eau, je nageais dans le courrant en faisant attention de bien reprendre mon air de temps en temps…

J’ai appris à mieux respirer. À prendre le temps de bien remplir mes poumons et de tranquillement rejeter mon monoxyde de carbone. Les petites crises d’hyperventilation se sont éloignées, jusqu’à ne presque plus me déranger. J’ai toujours dans la tête que de nommer une affection, se l’approprier en décuple la force. Si j’ai décidé de passer les tests d’allergies, c’était pour éliminer d’autres affections (telle l’anxiété chronique, les labyrinthites etc..) dont j’aurais pu être affectée.

Maintenant plusieurs choix s’offrent à moi:

– Me débarasser de mes animaux comme l’allergologue me l’a ordonné et éviter d’aller chez mes amis (es) qui en ont… (je n’irai plus nul part, c’est une évidence)

– Aller me faire piquer par un acupuncteur, craquer par un chiro, manipuler par un osthéopathe…

– Avaler des comprimés de plantes, des tisanes et de l’huile essentielle d’oregano, ou encore pire malgré ma grande scepticité, me résoudre à faire fondre quantité de granules oméopathiques sous ma langue…

– Faire une introspection et déterminer pourquoi je me laisse atteindre ainsi par ce qui m’entoure. Qu’est-ce que je ne peux pas sentir? Qu’est-ce qui m’étouffe?

– Chiâler sur l’état déplorable de la planète, de l’air et de l’eau pollués par les grandes industries et à plus petite échelle par tous et chacun qui n’en ont rien à foutre de faire leurs parts.

– Pleurer sur mon sort et m’appitoyer, une larme à l’oeil, affalée sur mon sofa (de cuir heureusement)…

– Ou encore, aller vivre sur la côte nord!!

Mais je suis une guerrière, je pars au combat… Ce ne sont pas de minuscules défections d’acariens, des pellicules d’animaux et des pollens de bouleaux et d’herbes à poux qui auront raison de moi!

septembre 5, 2007 Posted by | je chiâle | 2 commentaires