Caro et cie

Fête à Alex


Petit party de famille pour la fête d’Alex ce soir… Grands-parents maternels, Tante Loulou and family (ma tite soeur), grands-parents adoptifs (les parents de Pat qui l’ont toujours traité comme s’il était de leurs sangs) et notre clan immédiat… Une belle soirée pour ses 20 ans!

mars 16, 2008 Posted by | je fête | 3 commentaires

Joyeux anniversaire Alex…

IL y a 20 ans, le 14 mars 1988, je devenais malgré mon jeune âge, une mère… L’innocence et la fougue de la jeunesse me permettaient d’aller de l’avant sans m’en faire outre mesure pour notre avenir, notre sécurité financière et, la poursuite de mes études.

Enceinte, je dansais devant le miroir, admirant ma petite bedaine, me jugeant belle comme une déesse. Des vergetures? Un surplus de poids? Des seins pendants? Rien de tout cela ne me passait par la tête. Je me contentais de vivre ce moment, cet événement avec insouciance, bonheur et légèreté…

J’accouchai sans que ça ressemble un tant soit peu à ce que j’avais appris dans les cours prénataux dont je me rappelle surtout, les regards des autres. Disons que je sortais du lot! Encore une fois, je n’étais pas tellement à la mode, disons que je ressortais du groupe. À cette époque les femmes avaient des enfants dans la trentaine avancée, une fois leurs carrières bien lancées.

Alex arriva rapidement, le docteur dû l’attraper au vol! Déjà, il montrait des aptitudes pour les sports extrêmes… L’accouchement moyen, tel que décrit dans les livres, oubliez ça pour moi! Contractions carabinées (2 heures en tout) sans repos entre chacunes et 2-3 poussées durant tout au plus 5 minutes. Je pleurai de joie en l’apercevant et j’eus un coup de foudre instantanné. Je tremblai de hâte de le tenir dans mes bras. Je n’étais que fébrilité, émotions et amour… J’allaitai avec confiance, sans aide et sans aucune peur de l’échec.

20 ans plus tard, je suis fière d’être la mère d’un si beau et gentil jeune homme. Il est tendre, affectueux, travaillant. Il est très attaché à la famille et se montre d’une droiture admirable. Je pense avoir bien jouer mon rôle de mère malgré ma jeunesse. J’avais le plus important: l’amour inconditionnel et l’envie profonde d’être une mère. Mes enfants sont ce que j’ai de plus importants, mes priorités et c’est ce jour que mon destin s’est scellé…

Bonne fête Alex…

mars 15, 2008 Posted by | j'aime, je fête | 4 commentaires