Caro et cie

Carpe Diem

Finalement, cette fin de semaine passée à la maison fut des plus agréables et relaxante…   De toute manière n’est-ce pas l’un de mes plus grands défis que d’apprendre à ne rien faire, et ce, bien entendu, à la maison?   Ailleurs, ça va. Je lâche prise. Je marche. Je m’assieds. Je rêvasse. Mais ici, c’est plus difficile… Allez savoir pourquoi, j’ai toujours l’impression d’être sur la corde raide, d’être en attente de quelque chose, d’avoir le bouton allumé sur le mode intensité, d’avoir une tâche quelconque à accomplir. Quand je suis ici, que je ne fais rien, j’ai un sentiment de fébrilité qui m’envahit jusqu’à me sentir légèrement étourdie, et ce, forcément à cause des éléments énumérés précédemment… Ça se soigne?

Quelle bonne idée que d’avoir insisté, par conséquent chialé un peu après tous les membres de la maisonnée,  pour faire le ménage samedi matin (ce qui élimine mon stress dû à l’état de la maison)!  De cette manière, j’ai pu lire à satiété, avachie sur le sofa ou encore assise confortablement dans le spa; écouter quelques films,  en vérité essayer de les écouter, puisque j’ai énormément de difficulté à rester éveillée; continuer la préparation de l’ultime stage de ma formation de profe de français.

Je suis heureuse, également, d’avoir participé au souper dominical chez mes parents (on a eu droit à du gâteau à la crème brulée pour la fête de ma sœur), d’avoir pu m’obstiner un peu avec mon père (j’aime ça), d’avoir amené mes deux neveux acheter des revues éducatives pour les inciter à lire (à pied de surcroit), de voir mes quatre enfants écouter un film ensemble en ce nuageux lundi après-midi de la fête du Travail…

Carpe Diem

Publicités

septembre 5, 2011 Posted by | je profite de la vie, je stresse un peu..., Je suis fébrile, je vis en famille | 5 commentaires

Toujours aussi occupée…

Ouffff… Occupée?   Et bien c’est peu dire…

La session intensive bat son plein, la semaine dernière fut extrêmement prenante au niveau intellectuel.  Des travaux pratiques aux allures d’examens à haut degré de difficulté  ou de travaux de session qui auraient dû demander le triple d’heures et durant lesquels elles se sont écoulées à la vitesse grand V.  Je n’ai même pas eu le temps de penser à aller à la toilette. Les travaux et les planifications avancent, mais il me semble que le temps va manquer pour tout rendre à temps… Je me dis qu’à la fin octobre, tout ça sera derrière moi. 

Ma toune, hier,  lors de l’évaluation pour les sélections régionales de soccer en vue d’aller aux jeux du Québec l’été prochain,  a fait la pluie et le beau temps : techniquement et par son intensité. Elle m’impressionne tellement…  Elle s’est habillée avec son survêtement de sport-études qui est aux couleurs de la région au lieu de mettre celui de son Équipe. Le directeur technique les avait bien averties qu’elles étaient en compétition les unes avec les autres.  Sara ne sachant quoi faire a opté pour l’habit du sport-études en se disant qu’elle y allait pour elle. Cela a causé un genre d’émoi.  Elle a regretté deux minutes… Pour ma part, je dirais que c’était ce qu’il y avait à faire, car elle avait pris un jalon dans la tête des autres…  Du caractère, elle n’en manque pas…  Je parle d’élan, de courage, de ténacité, de volonté!

Bobby et Bill se sont fait toiletter… Ils sont trop trognons : Bill avec sa coupe schnauzer et Bobby avec sa coupe toutou. Nous avons longuement hésité pour Bobby, car nous ne voulons pas d’un caniche royal  rasé selon la mode de la race. Beurk, je déteste!   Mais avec ses allures de gros toutou, il est aussi beau, sinon plus.   Justement, j’avoue que je  n’ai jamais vu un aussi beau chien… Les enfants s’offusquent lorsque j’ose le dire, car ils ont l’impression que je trahis Max, notre vieux chien mort le printemps dernier.  Je trouve qu’ils sont fidèles et solidaires à  leur vieux compagnon, celui qui déjà lorsqu’ils étaient bébés les surveillait, les couvait intensément du regard et les suivait partout où ils allaient.

Nous prévoyons aller dans le nord  pour la grande fin de semaine. Bon, je devrai travailler plus qu’autre chose, mais changer d’air me fera, assurément, du bien.

Bonne semaine

octobre 5, 2009 Posted by | j'aime, je stresse un peu... | 2 commentaires

La broue dans le toupet…

Je capote pas mal… Imaginez-vous, que je vide mon motorisé pour remplir des sacs et des caisses pour notre fin de semaine… En effet, Sara a un tournoi à Toronto et notre motorisé est interdit à l’endroit où nous dormirons. Tant qu’à aller si loin pour un tournoi, aussi bien être avec l’équipe, c’est un peu ça le trip…

Depuis mon retour mardi en fin d’après-midi, je n’ai pas chômé. J’ai passé mon temps à laver des vêtements, à couper des crudités, à cuire du poulet pour nos sandwichs, à remettre les draps fraichement lavé dans le motorisé etc. De plus, j’ai besoin des mes coupes à vin, de mon bodum pour le café, des sudokus, des mots croisés et des mots mystères, de papier pour dessiner, de crayons, de chaises.. Je transfère et je transfère.. Heureusement, je ne compte pas mes allées et venues entre la maison et le motorisé!

NOus partons demain matin… La maison n’est pas à mon goût, le motorisé non plus… Mais je suis prête! fiouff…. Voyez-vous la broue dans mon toupet?

juin 29, 2007 Posted by | je stresse un peu... | 2 commentaires