Caro et cie

Les clowns Toffu et Thunder…

Zozo et Fraisinette présentent le dernier numéro du spectacle….

– ET voici enfin, les clowns Toffu et Thunder….

Un panneau noir occupe le centre gauche de la scène, Toffu entre et regarde vers l’arrière, dans ses mouvements exagérés, on voit, on sent son étonnement. Quelque chose ne va pas…

– Publique? Publique? PUuuuuuublique? IL hausse les épaules surpris de ne voir personne.

– Youhou… Youhou…. crient les gens dans la salle.

Toffu (il a le visage peint en quadrillés rouges et blancs) se retourne, suivant le son des voix l’interpellant, et aperçoit enfin son publique. Il en est si heureux et qu’il se met à chanter d’une voix de fausset avec pour Micro, une bouteille d’eau. Thunder (visage blanc, perruque punk) derrière lui, l’imite, rigole, s’approche de plus en plus pour le narguer. Soudain, Toffu l’aperçoit, lui donne une claque sur la gueule puis tous deux, sous la force de l’impact virevoltent et tombent par terre. Ils se relèvent, Toffu prend la tête de Thunder qui est encore à genoux et la fait valser d’un côté à l’autre…

Eye of the tiger (rappelez-vous Rocky Balboa) se met à jouer, Toffu pousse Thunder derrière le panneau et se met à frapper de ses poings et de ses pieds son pauvre accolite. Les mouvements sont exagérés, toffu en tombe même par terre tout en continuant à frapper. Pendant ce temps, thunder apparait sur le côté du panneau, puis avance devant en rigolant de voir le Toffu frapper dans le vide… Les gens rient, ils adorent…

Toffu voit Thunder et il se met à courir après lui. Thunder se met à jouer de la guitare et dans son élan, comme une vraie star du rock, la brise par terre. Toffu la ramasse et essaie à son tour d’en jouer. Elle est brisée. Les deux se regardent, haussent les épaules, saluent la foule et disparaissent de la scène…

Ce n’est pas pour vanter mon fils Charles et son ami Arnaud (ils jouent ensemble depuis la maternelle) mais ce sont eux qui ont fait le meilleur numéro lors de l’exercice publique de leur classe d’art dramatique, du fait, ils étaient les derniers à passer. Tout les élèves par deux ou trois ont préparé des numéros et c’était très amusant. La première fois de ma carrière de mère que je vois un spectacle de clowns….

Publicités

janvier 31, 2008 Posted by | j'aime, je raconte... | 3 commentaires

Suivre sa destinée ou faire ses choix?

Lever de soleil sur l’atlantique…
Parfois… Il arrive que l’on se retrouve à la croisée des chemins. Est-ce le destin, des choix qui nous mèneront vers d’autres horizons? Pour ma part, je suis de celles qui pensent que notre vie est telle que nous la construisons, le résultat de nos choix antérieurs…
Ma famille se porte à merveille et je suis toujours amoureuse de celui avec qui je vogue depuis presque 20 ans. Ensemble, nous avons bâti notre famille, vu naître une entreprise florissante, voyager… Toujours l’impression d’être au bon endroit, au bon moment et de suivre le bon chemin…
Aujourd’hui, des choix s’offrent à nous. Confiants, nous avons quand même risqué gros il y plusieurs années, nous croyons en notre pouvoir… C’est fou comment de certaines pensées, de paroles sorties de ma bouche et qui ont fait sursauter certains de mes proches, se mettent en place les dés qui feront que tout ce que j’ai osé penser, va arriver… Il suffit d’avoir du courage et d’oser se jeter dans l’inconnu!
Ouais…

janvier 27, 2008 Posted by | Uncategorized | 6 commentaires

Le bon vin m’endort…

J’ai décidé depuis notre retour de Floride de ne plus boire de vin, les soirs de semaine. Pas que nous en buvions beaucoup, mais la fatigue aidant, un seul verre pouvait parfois me donner envie d’aller me coucher avant les enfants… Moi, Caro, la noctambule, passionnée de lune, d’étoiles et de lectures sous les lampes tamisées, me coucher avant mes enfants? Un instant!!

N’étant pas une amateure de boissons gazeuses, de jus, de lait, de bières, de rhum ou autres, les seules boissons dignes de chatouiller de leurs fraicheurs mon palais, sont le vin et l’eau…. J’adore le vin… Pas pour l’ivresse mais bien pour le goût, la découverte et le placotage tranquille qui l’accompagne… Il est parfait: quand t’es fatiguée: tu dors, quand t’es joyeux: tu ris, quand t’as de la peine: ça sort! Quoique le mieux, c’est d’avoir le vin joyeux!!!

Donc, je ne bois plus de vin la semaine et je ne m’en porte pas plus mal… Et grand bien me fasse, je me couche plus tard à chaque soir que les enfants et je trouve ça très intéressant: Revenue l’intimité de fin de soirée avec Pat!!

Hier, j’ai eu une petite remise en question lorsque je suis tombée sur un autre article vantant les multiples bienfaits du vin rouge sur la santé, la longévité, la peau, les rides, la diminution de l’incidence des cancers etc… Ai-je pris une bonne décision? Au lieu de lutter contre le sommeil après un ou deux verres de vin, peut-être devrais-je tout simplement me coucher et profiter de ses incroyables bienfaits….

janvier 25, 2008 Posted by | j'avoue, je raconte... | Laisser un commentaire

Le texte humoristique de Sara qui AIME son chien Bill…

Le mardi 22 janvier 2007

Texte pour convaincre ma mère
(de Sara)

Maman, je voudrais te convaincre d’euthanasier notre chien Bill. Eh oui.. comme ça, nous n’aurons plus de petite merde dans notre famille. Il n’y aura plus de chicanes pour ramasser ses crottes. Bref, l’harmonie totale.

Maman, tu es la seule qui l’aime. Mon père, mes frères et moi, nous ne l’aimons pas c’est une vraie petite merde ambulante. Si on n’en entendrait plus jamais parler, ça me ferait plaisir. Il ne mordrait plus les pantalons aux petites personnes innocentes. À la place de Bill, dont tu dis ne pas être allergique, nous pourrions avoir un beau petit chien.

Notre chien a peur des autre chiens plus petits que lui, c’est une vraie poule mouillée. En plus, il n’ est pas beau et sa barbiche est pleine de pipi quand il boit dans la toilette. Je regrette l’instant où mon père et moi sommes allés le chercher chez ma tante. Elle ne nous avait pas dit qu’il jappait beaucoup.

Je dis à tout le monde de ne pas acheter des schnnauzers nains. Ce sont des vrais petits cons.
C’est une blague, j’aime mon chien même si il est con, jappeur et peureux. Je voulais voir ta réaction…

janvier 25, 2008 Posted by | je ris | Laisser un commentaire

Générations…

Fière représentante de la génération X (quoique je n’en partage par toutes les valeurs), je suis la mère d’un Y et de trois M… Les M sont des jeunes qui sont toujours occupés par une multitude d’activités, les parents les incluent dans leurs vies, ils cuisinent et voyagent ensemble, leurs ouvertures sur le monde est grande, ils manient aisément la souris et vivent à l’ère des technologies et de l’information… Ils font des recherches beaucoup plus intéressantes et complètes que nous dans le temps ayant accès à des masses d’informations et, souvent ce sont eux qui s’occupent de l’ordi, des mp3, des console de jeux! En tout cas, chez nous, ils surclassent les parents.

Ici, Les M sont vraiment des M… Et Sara me l’a rappelé de façon évidente hier en faisant son devoir…

Elle devait faire un texte dans lequel elle convaincrait un de ses parents (ou les deux) d’accéder à une de ses demandes… Embêtée, elle réfléchissait et l’écran de l’ordinateur restait blanc devant elle. Tout à coup elle me dit:

– M’man, je suis vraiment embêtée. Je ne trouve rien à te demander. Tu sais, je me couche assez tard, tu t’occupes de moi, je fais du sport, je voyage, j’ai tout ce que je veux…

– Heuh….

– Je n’ai à te convaincre de rien…

– Bien, un cours de guitare?

– Tu veux…

– Fais un texte humoristique

– Ha oui, te convaincre de faire euthanasier Bill…

– pouahhahahaha!!!!!! Quelle idée!!

P.S. Le poème de Sara (l’amour) a été retenu parmis les 8 meilleurs dans sa classe (voir plus bas..)

janvier 24, 2008 Posted by | je raconte... | Laisser un commentaire

Ailleurs…

L’autoroute si blanche que l’on croirait rouler sur la voie lactée, défile sous mes yeux me donnant l’impression de flotter, de plâner… Une multitude de flocons de neige arrivent vers moi, s’écrasant sur la pare-brise avant que les essuies-glaces les chassent sans qu’ils n’aient eu le temps de fondre… La sonate endiablée, laisse monter et monter encore une envolée de violons à un rythme de plus en plus intense, donnant vie aux flocons, à l’immensité du blanc sous moi… Laissant l’impression d’être ailleurs, hors du temps…

Immensément blanc partout autour de moi
Flocons fous, flocons volants qu’à peine on apercevra
Au rythme d’une danse endiablée
Mais où donc, suis-je tombée?

janvier 24, 2008 Posted by | Uncategorized | Laisser un commentaire

Test d’amour…

Par un soir tranquille, alors que la route de la Caroline du Sud défilait sous nos yeux, Norah Jones l’une de nos compagnes favorites de voyage, chantait langoureusement Crasy. Les enfants dormaient, ou lisaient. En tout cas, ils étaient tranquilles et je savourais ce moment.

Affamée d’un vrai repas, car en roulant nous nous contentons de sandwichs, de fromage et je l’avoue, d’un peu de fastfood, j’eus une irrésistible envie de déguster un steak/frites. La musique me rappelant un délicieux souper dans le vieux Québec avec Pat…

Il y en a de gens qui pour mesurer l’amour de leurs compagnons (ou compagnes) effeuillent des marguerites en psamoldiant: il m’aime un peu, beaucoup, énormément… D’autres poussent leurs patiences à bout pour voir jusqu’à quel point ils tiennent à eux et d’autres, comme moi, font des tests….

– Chéri..
– hummmm…
– Dis- moi ce que je mangerais là, en ce moment?
– Un steak frites?

Et v’lan.. C’est bien lui l’homme de ma vie!

janvier 22, 2008 Posted by | j'aime | 9 commentaires

Partie de scrabble..

Une partie de scrabble en famille, ici, ce n’est jamais reposant. Lorsque nous nous y risquons, il est certain, que nous aurons droit à quelques événements mémorables, à quelques fous rires et à quelques petits accrochages (pour le déplacement de certaines lettres, par exemple)…. Lors de notre dernière partie, Philou très sérieux posa ses lettres sur la grille: GODOI

GODOI, voyons Phil ça n’existe pas ce mot, s’exclama Charles…

– Ben oui… tu sais les GODOIS dans Astérix, dit-il le plus innocemment du monde.

– QUOI?????

– Les GODOIS dans Astérix, redit-il encore comme si c’était évident.

Ahuris, nous le regardions tous (il a quand même lu la collection complète d’Astérix) quand Pat passant par là ajouta:

– C’est pas plutôt les gros doigts de Pastérix….

Nous fûmes pris d’un grand fou rire et je vous suggère de ne jamais faire confiance à Phil quand vous jouez au scrabble!!!

janvier 22, 2008 Posted by | je joue | 7 commentaires

Les cheveux gris…

Les cheveux gris, quand jeunesse les porte, Font doux les yeux et le teint éclatant […]. (Jean Cocteau, Vocabulaire, 1922)

J’aime croire que c’est ainsi qu’on me voit.
J’ai pris cette citation chez Intellexuelle qui a écrit un superbe billet sur les cheveux gris (www.intellexuelle.com/) ….

janvier 20, 2008 Posted by | j'espère... je cite... | Laisser un commentaire

Algèbre..

Combien de fois, au secondaire, ai-je entendu des p’tits smats (aujourd’hui pour la plupart sans envergures) dire d’un ton arrogant au professeur de Mathématique qu’ils n’en avaient rien à foutre de son algèbre que ça ne leurs servirait à rien? Moi j’aimais les maths, surtout l’algèbre, la trigonométrie et les statistiques. Plus je devais élaborer ma formule, plus je jubilais!! Je n’avais donc pas ce genre de pensées…

Je sais depuis longtemps que l’algèbre est essentielle.. Qu’elle sert à calculer presque tout… J’ai tellement calculé d’affaires en Stat, en micro et macro économie, que je pense contrôler assez bien la matière… Pat a même déjà utilisé les sinus et les cosinus pour calculer l’angle d’une escalier que nous construisions au chalet du beauf.
Philou est en secondaire 3. Il adore les mathématiques et veut devenir comptable. Cette semaine, il préparait son examen d’algèbre. Un soir, tard, il peinait à trouver la formule pour calculer les battements d’ailes d’un oiseau mouche traversant les 800km du golfe du Mexique… Il devait pouvoir trouver le nombre de battements à chaque km… Je m’assied à côté de lui et chacun de notre côté, on s’affairait à trouver la fameuse formule.

Je remplis une page de gribouillis et finis par arriver à un résultat. Il regarde ma feuille et me dit:

– M’man.. il est où ton tableau de variation?
– mon quoi?
– ton tableau de variation? Comment t’as fait pour trouver ton taux de variation sans ton tableau?

– Hum???
Notre réponse était la même… Ai-je déjà fait des tableaux de variation? Est-ce une nouvelle façon de faire? N’empêche que sa façon est plus rapide et que je vais l’adopter…

janvier 19, 2008 Posted by | je raconte... | Laisser un commentaire