Caro et cie

Courir après le train…

En peu de temps, je me suis habituée à mes allées et venues en métro et en train. J’apprécie maintenant le temps qui m’est alloué pour lire, réfléchir ou même rêvasser. Cependant, je me suis mise à faire des excès de vitesse pour réussir à prendre des trains qui partent à des heures me laissant très peu de temps pour mes déplacements.

Hier, je faisais de la marche très rapide, pour prendre le train de 12h30. Sara était en pédago et j’avais vraiment hâte d’être à la maison avec elle. Sans courir, j’avais un rythme de marche plutôt sportif. Soudain, sans que je vois venir le coup, je me fracassai le nez contre le panneau d’une porte tournante. Comment est-ce arrivé? Je n’en sais rien.. J’ai beau y penser, je ne vois pas comment j’ai fait mon compte, puisque la porte continuait de tourner….

J’ai donc le nez en compote et le côté droit de ma tête est douloureux. Cela me rappelle les fois où j’échappais le couvercle de mon bureau sur mon nez à l’école primaire et qui sont, selon moi, responsables de la bosse que j’ai sur le nez. Ajoutez à cela les allergies qui me rendent la vie difficile par les temps qui courent et vous aurez un beau portrait de mon état général ce matin!

Mais j’ai réussi à prendre le train de 12h30. À mon arrivée à la gare, Pat était chez un client. J’ai marché un bon bout avant qu’il ne vienne me cueillir sur le bord de la rue. Puis je suis allée flâner au centre d’achat puisqu’il devait se rendre chez un autre client. Finalement, je me suis cognée le nez pour rien car je ne suis pas arrivée à la maison avant l’heure prévue…

La morale de cette histoire: Prends ça relaxe Caro.. Cours pas après le train comme ça!!!

Publicités

septembre 19, 2008 Posted by | je cours trop vite... | 6 commentaires