Caro et cie

Choc culturel

Nomade lors de mes pérégrinations, je recherche  l’essence principale de l’endroit où je me trouve: les paysages, les gens, les p’tits villages et les lieux hors des circuits touristiques.  Je fréquente les parcs nationaux et provinciaux et j’y dors parfois, mais les personnes  qui s’y trouvent me ressemblent souvent: randonneurs, amateurs de paysages, photographes amateurs ou professionnels.   Et la plupart du temps,  ils voyagent eux aussi…

Je conçois, par contre,  le goût pour le camping au sens classique du terme,  dont le but est de s’installer dans  un endroit où il y a beaucoup d’emplacements collés et une vie communautaire organisée.  Les parents socialisent, les enfants sont libres et  il y a des activités pour tous les goûts…

La fin de semaine dernière, Sara était en tournoi à Granby. Afin de réunir toutes les filles dans un même endroit et de satisfaire les parents qui ont besoin d’une installation de luxe, mais qui n’en ont pas, nous sommes allés au camping Tropicana.  Eh oui, le fameux camping où le film « camping sauvage » de Guy.A. Lepage a été tourné…  Lumières de Noël, karts de golf, nains de jardins, tables ayant pour piliers des chevreuils, crèches de Noël sur un foyer extérieur, bonhomme de neige, marché aux puces et toutes sortes de trucs, dont vous ne pouvez même pas imaginer l’existence,  s’y trouvent… 

Au début, l’étonnement et la surprise sont de mise.  C’est tout un choc culturel qui nous attend… mais nous avons eu une superbe fin de semaine.  Nous avons préparé  un rallye et les gens du camping nous ont aidés.  Certains avaient des réponses à donner aux filles, d’autres avaient accepté qu’on se serve de l’une de leurs décorations comme indice…  Nous étions tous réunis et les filles pouvaient dormir alors que nous, les parents, buvions du vin autour du feu.

J’ai aimé le camping Tropicana et dans son genre, il bat tous les records… 😉

septembre 9, 2009 Posted by | je fais du camping, soccer | 3 commentaires