Caro et cie

Retour dans le passé…

Au bout d’un chemin de terre, longeant de si près les falaises qu’un aigle royal a plané quelque temps à nos côtés, à l’extrémité nord de l’île du Cap breton, se trouve Meat Cove. Seul les plus téméraires, ceux qui veulent aller toujours plus loin s’y rendent. Le détour vaut vraiment la peine, je vous l’assure….

Là où le chemin de terre se termine se situe un endroit pour camper, à flanc de falaise, entouré de magnifiques montagnes tombant dans la mer. Tout en bas, de petits bateaux de pêche multicolores lancent leurs filets et les pierres roulent sous le ressac des vagues dans un grondement sourd, incessant.

Devant nous, on peut imaginer Terre-Neuve, ses fjords et ses icebergs. On se sent loin, intouchable et c’est dans ces moments que je me sens le mieux. Je respire. Pourquoi? J’ai l’impression que tout ce qui me touche,  me stresse, me hante, ne peut m’atteindre. Que le calme, l’immensité, le grondement et le moment présent.

Juillet 2005, Meat Cove, Nouvelle-Écosse, Canada. (Caro et cie)

_________________________________________________________________________________________________________

En juillet 2005, nous avons sillonné la Nouvelle-Écosse, de Yarmouth  jusqu’à Halifax, d’Halifax à Louisbourg,  en passant par la Cabot Trail.  Les plages de sable blanc du sud, les falaises escarpées et les immenses montagnes du nord, la citadelle d’Halifax et la forteresse de Louisbourg, ainsi que les plages chaudes du détroit de Northumberland nous ont complètement séduit.  De plus, nous avons osé nous rendre à des endroits isolés, mais au combien récompensés par la beauté des paysages s’offrant à nous au détour des routes et des sentiers! Dans le billet écrit à l’époque, le dernier paragraphe fait référence à Terre-Neuve….

Terre-Neuve, le grand projet de cet été.  Endroit isolé, magnifique, escarpé, visité depuis fort longtemps par les Vikings et les pêcheurs basques et français.    Auxquels Jacques Cartier a soutiré les informations pour venir prendre le nouveau territoire au nom du roi de France…  

Le temps me parait long, puisque présentement nous sommes en attente.  En attente d’un petit trou dans l’horaire de notre sportive élite pour aller aux Bergeronnes, des quelques jours à Tremblant avec la famille au complet et de notre départ pour Terre-Neuve.

Mon guide touristique est prêt.  Peu de bouquins et d’informations sont disponibles. J’ai fait venir ceux de la province et je m’en suis constitué un à partir du NET. J’ai retracé d’autres nomades qui voyagent de la même façon que nous et j’ai regroupé dans un petit relieur les endroits où coucher, où se promener et où admirer…

Winnie s’est refait une beauté de moteur.  IL y a encore quelques petits ajustements, mais ce sera prêt à temps pour Tremblant et la grande aventure! 😉

Les carnets de voyage: Nouvelle-Écosse 2005

juillet 3, 2009 Posted by | je voyage, Nouvelle-Écosse (2005), Terre-Neuve | 5 commentaires

Lockeport (Crescent beach) et Rose Bay (The oven)

À Lockeport, se trouve les plus belles plages de sable blanc de la Nouvelle-Écosse dont Crescent beach qui s’étend sur plus de 1,5 km. Cette plage spectaculaire était auparavant représentée sur les billets de 50$ canadiens.

Nous nous sommes baignés dans une mer qui n’a rien a envier aux destinations exotiques si ce n’est qu’elle n’est baignable que 2 mois par année. Les enfants ont sortis leurs planches pour jouer dans les vagues qui étaient parfaites pour s’amuser des heures et des heures.

Il fallut partir un moment donné puisque nous devions nous rendre un peu plus loin pour dormir.

Nous ne fîmes que quelques kilomètres lorsqu’un son se mit à retentir dans le motorisé: bip, bip, bip,bip, bip, bip…..

Nous étions des novices dans le domaine des motorisés et imaginez-vous donc que nos batteries étaient complètement à plat. Le frigo ne fonctionnait plus (urgence!!), la pompe à eau non plus.. Donc, au lieu de faire quelques haltes tel que prévu, nous nous mîmes à la recherche d’un camping avec électricité. Nous passâmes tout droit White point (ou les enfants rêvaient de jouer dans les vagues avec leurs planches) ainsi que le parc national Kejimkujik puisque les campings n’avaient pas d’électricité….

Comme ça, en quelques heures, nous venions de sauter 2 destinations prévues sur notre itinéraire initial… Tout un virement de situation mais bon, le sud n’étant pas très fréquenté, les terrains de camping ne se trouvent pas à tout les coins de rues.

Nous arrivâmes finalement à Rose bay en fin d’après-midi et prîmes un terrain de camping (avec électricité) au parc Naturel The Ovens. Cet endroit attira les chercheurs d’or venus y tenter leurs chances en 1861. Ils délaissèrent l’endroit mais les gens commencèrent à y venir pour profiter de la beauté du site. En effet, la mer sculte le roc des falaises et y a creusé des grottes dans lesquelles elle s’engouffre violemment. Des sentiers sont aménagés au bord des précipices, révélant des points de vue magnifique et il est possible de descendre dans les grottes à certains endroits.

Nous y sommes restés 2 nuits et c’est ce qui donna le ton à notre voyage: Vaguer (tout comme la mer) avec les imprévus et profiter au maximum de ce qui nous est offert!!!! Randonnées, baignades dans la piscine (la seule du voyage d’ailleurs), déjeuners au resto et emplacement magnifique directement sur le bord de la mer au menu…

juin 15, 2007 Posted by | Nouvelle-Écosse (2005) | Laisser un commentaire

Danyel Beach (Cape Sable Island)

Cape Sable Island est une petite île paisible aux paysages façonnés par la mer. L’endroit est peu fréquenté par les touristes et ce n’est pas dans cette région que vous trouverez restos, gîtes et camping… Il y a quelques petits villages de pêcheurs aux églises blanches, des phares, des plages magnifiques et des aires protégés de nidification des oiseaux.

Nous nous y sommes aventurés, attirés par les plages de sable blancs. L’endroit où nous étions arrêtés était tellement calme et magnifique, que nous avons décidé d’y passer la soirée et d’y dormir. Les enfants se sont baignés, nous avons laissé l’air de la mer nous envahir et le bruit des vagues nous bercer puis, Pat a fait un feu de camp sur la plage…. Le bonheur!

juin 8, 2007 Posted by | Nouvelle-Écosse (2005) | Laisser un commentaire

Traversée Bar Arbour (Maine) – Yarmouth (Nouvelle-Écosse)

Le traversier reliant Bar Arbour à Yarmouth est l’un des plus rapides qui soit. Le bateau est un immense catamaran ce qui lui confère stabilité et rapidité. La côte du Maine est magnifique à regarder et l’arrivée en Nouvelle-Écosse tout autant. Nous avons passé la nuit dans le stationnement du traversier: un avantage de voyager en motorisé…

Sur le bateau, il est possible de manger, de se reposer.. IL y a tout ce qu’il faut pour une traversée agréable. Les enfants ont joué aux cartes et nous avons déjeuné..

juin 7, 2007 Posted by | Nouvelle-Écosse (2005) | Un commentaire

Itinéraire prévue…

La Nouvelle-Écosse m’attirait énormément, les paysages côtiers, les montagnes, la culture Acadienne, la forteresse de Louisbourg et la citadelle d’halifax sont autant de raisons qui me faisaient frémir d’impatience. J’ai bâti notre itinéraire avec le guide Ulysse des provinces atlantiques du Canada et j’ai fureté énormément sur le site touristique de la Nouvelle-Écosse. On nous propose de visiter selon des routes thématiques comme vous pouvez le constater sur la carte ci-dessus!

– Départ par le Maine jusqu’à Bar Arbour

– Traversée jusqu’à Yarmouth N-É

– Route de phares et Marin Drive jusqu’à l’île du Cap Breton (plusieurs arrêt de prévus tels la citadelle de Halifax, Lunenburg, Peggys Cove, Lockport, White pointe pour les vagues etc.)

– L’île du Cap Breton et la forteresse de Louisbourg

Et ensuite.. place à l’imprévu s’il reste du temps.

Nous avions laissé de côté la côte de la Baie de Fundy (Evangeline trail), ayant déjà passé des vacances d’étés sur une petite île perdue en son centre (White Head) et ayant donc vécu au rythme des marées tout notre saoul. La côte Nord (Sunrise Trail) ne nous attirai pas non plus puisqu’elle ressemble à la côte du Nouveau-Brunswick…

juin 5, 2007 Posted by | Nouvelle-Écosse (2005) | Laisser un commentaire

Le Winnie tout équipé…

Winnie tout équipé, Cabot trail (N-É)

Juste avant notre départ pour la Nouvelle-Écosse, nous avons décidé après maintes et maintes discussions, oupss… 5 minutes à peine, de nous acheter un motorisé pour vivre nos itinérances. Même si un voyage doit être en partie préparé,( je lis, je m’informe, je navigue), nous laissons une grande place aux changements.

J’essaie de créer des itinéraires attrayants, répondants à nos aspirations, à nos goûts! Mais, au gré du temps qu’il fait, à la présence d’événements extérieurs à notre contrôle ou encore grâce à des informations glanées sur le spot, qui sait ou le vent nous emporte!!!

Alors coup de tête… Un motorisé remplacera notre tente pour nous permettre de rouler au fil de nos pérégrinations … Le bonheur, la belle vie; pas de montages, démontages de campement ni de casses-têtes pour ranger tout l’équipement dans le camion. Le vrai camping (comme on se le fait dire régulièrement depuis que nous avons un motorisé), on laisse ça aux autres… À nous frigo, congélateur, poêle, four, toilette, douche… À nous la LIBERTÉ et la FARNIENTE!!

juin 5, 2007 Posted by | Nouvelle-Écosse (2005) | Laisser un commentaire