Caro et cie

Partie à Terre-Neuve….

juillet 30, 2009 Posted by | Uncategorized | 6 commentaires

Soleil, chaleur et vagues…

la "beach girl"

la "beach girl"

Nos 6 jours à Assateague et à Ocean City au Maryland furent remplis de soleil, de vent, de chaleur et d’immenses vagues.  Ma « beach girl » préférée a passé des heures et des heures dans la mer.    Sept heures une journée…  Disons que je n’ai pas eu le temps de lire parce que j’étais trop occupée à surveiller les enfants…

juillet 30, 2009 Posted by | Uncategorized | 6 commentaires

Winnie III

Winnie III

Winnie III

Prêts à partir...  Et les bagages?

Prêts à partir... Et les bagages?

 Nous avons ramené Winnie III hier en début de soirée…  Il est presque prêt pour le départ ce midi vers une plage du sud aux États-Unis…

Nous quittons pour 6 jours.  Une visite éclaire qui sera,  je l’espère,  « ensoleillante »!

À bientôt!

juillet 24, 2009 Posted by | Uncategorized | 8 commentaires

Enthousiasme!!!!!

Depuis le début des vacances, je dors très tard le matin…  Parfois même jusqu’à 11 h, ce qui ne m’était pas arrivé depuis que j’ai des enfants.  Nous vivons, je l’avoue,  sur un mode complètement décalé.  Il n’est pas rare que je marche avec Sara et les chiens entre 22 h et 23 h. À ce moment-là, les rues sont calmes et le quai est abandonné par les touristes et les commères du village.  Il n’y a que le pauvre chien au coin  de la rue qui jappe à notre passage et qui gruge les barreaux de la galerie sur laquelle il est toujours confiné.  Il n’a pas l’air méchant. Il voudrait seulement venir se promener avec nous, j’en suis certaine!  Les gars et Pat, quant à eux, écoutent des films qui se terminent souvent passé minuit. 

Au matin, la maison reste silencieuse jusqu’à 11 h.  Je suis la seule qui me lève parfois avant et qui profite du silence de la maisonnée.  J’en profite pour écrire et lire.  D’ailleurs, vous avez surement remarqué que je suis beaucoup plus assidue que lors de la dernière année! 😉  On déjeune à l’heure du diner et on dine presque à l’heure du souper. Hier, nous sommes allés souper chez belle-maman et je n’ai pas fait honneur à ses tortellinis à la sauce rosée qui étaient pourtant délicieux puisque j’avais mangé du chili vers 15 h.

Ce matin, je me suis réveillée en même temps que Pat, c’est à dire à 7 h. Je suis fébrile… Car c’est cette après-midi que nous allons chercher Winnie, troisième du nom!  Les derniers jours ont ravivé mon enthousiasme pour le départ, que je trouvais très hypothétique il y a encore une semaine, avec la pièce perdue quelque  en Amérique du Nord et le peu de confiance maintenant accordée à  winnie II.  J’ai lavé chaque objet sorti du winnie, les ai classés…  J’ai fait des piles des vêtements, une avec maillot, robes légères et sandales pour les States et l’autre avec tuques,  mitaines, vestes, bottes de marche et coupe-vent pour Terre-Neuve!  La table de billard est envahie de couvertures, de nourriture, d’outils, de jeux….  Restera à ranger tout ça ce soir!

Demain, changement de programme.  Nous avons décidé de suivre le soleil et nous irons passer quelques jours plus au Sud, chez nos voisins anglophones…  Nous reviendrons mercredi prochain, laverons les vêtements, ferons les bagages pour les enfants qui iront au camp de mes parents, puis repartirons jeudi matin pour Terre-Neuve…

J’ai hâte!!!!!

juillet 23, 2009 Posted by | j'ai hâte, Je suis fébrile, je voyage, Terre-Neuve, United States | 3 commentaires

C’est fait…

Je suis allée chez le beauf vider ex-winnie , qui squatte chez lui, de son contenu ce matin, sans larmes, ni remords…  Même si nous avons fait plus de 50 000 kilomètres avec lui et sillonné les routes de la Virginie, du Tennessee, de la Floride, du Texas, du Nouveau-Mexique, de la Gaspésie et de la côte nord, je ne peux me rappeler sans un petit peu de rancoeur  notre départ presque manqué pour les Great Smoky Mountains,  de notre arrêt forcé à Syracuse ,  alors que nous étions en route pour  la Floride (la première fois que nous avons dû changer le « joint de cardan droit »), de l’ascension difficile de la côte à Rivière-aux-Renards et d’une nuit très mouvementée à East Moline alors qu’on changeait le « joint de cardan droit » pour la deuxième fois…

On a toujours adoré nos voyages bien qu’on ait  fait preuve de résilience à quelques reprises, on sait que c’est de cette façon qu’on veut voyager… On aime lâcher-prise, sortir des sentiers battus et vivre en nomades…  Le nouveau Winnie, Winnie III,  correspond en tout point aux caractéristiques principales nécessaires pour ce genre de voyage.  On sait ce que l’on veut et même si le modèle choisi en est un que nous avons toujours trouvé ordinaire au point de vue esthétique, il est toutefois très adapté pourvivre des voyages à notre goût: véhicule le plus court possible, mais adapté pour cinq personnes (Alex ne voyage pas avec nous dans le winnie…  il montra d’ailleurs sa tente lors de notre séjour dans un coin perdu des Laurentides) et assez agressif pour emprunter facilement  des routes de graviers ou de terre…

Nous avons donc diminué la longueur du véhicule  de 4 pieds, mais n’avons pas fait de concession sur l’espace disponible puisque nous avons acheté un « classe C » avec une capucine au-dessus de la cabine de pilotage.  Il est moins beau que  Winnie II, c’est un fait…  Mais Pat me laissera maintenant conduire, il pourra se reposer davantage en vacances lui aussi…

Nous allons le chercher jeudi… Et vendredi nous partons nous reposer dans les  Laurentides pour quelques jours, puis Pat et moi partons vers Terre-Neuve alors que les enfants iront au camp de chasse de mes parents pour une dizaine de jours… J’ai hâte!

juillet 22, 2009 Posted by | j'ai hâte, Terre-Neuve | 6 commentaires

Écoeurantite aiguë!

Je prône la légèreté… D’ailleurs, dans ce blogue, j’écris mes élans de joie, mes voyages, mes bons coups, le bon côté des choses… C’est nécessaire et essentiel à ma santé mentale. Je suis une femme heureuse, pas dépressive pour deux cennes, mais j’ai l’angoisse facile.   Je peux,  si je me laisse aller,  voir le côté négatif des choses.  Pas de farces, je suis du genre à ne même pas verbaliser mes peurs tellement elles prennent de la place ensuite si j’ose le faire.

Puisque j’ai une nature joyeuse, que je suis contemplative et amoureuse de la vie, ça se passe bien la plupart du temps. Mais là, puis-je dire à quel point je suis écoeurée et tannée de mon winnie?  Puis-je verbaliser mon écoeurantite aiguë?  Nous avons acheté ce modèle par pure vanité. On le trouvait beau et Pat est un amateur d’  « antiquités ».  Bon, on a quand même un peu pensé aux côtés pratiques, mais sans plus!  À chaque panne ou entretien mécanique, on se dit qu’il atteindra son plein potentiel et on espère en se croisant les doigts.  Là, on a fait refaire le moteur…

Le « stering box » du  chanceux,  qu’on essaie d’aimer malgré ses défauts,  nous a laissés tomber au coin de la route secondaire alors qu’on le ramenait…  Ma confiance était toujours chambranlante, mais là, elle a atteint son plus bas niveau.  Je ne suis plus capable. C’est assez…  Mes fils, nos amis, notre famille, nous disent qu’il est surement à point…  Moi… Je n’y crois pas! Je n’y crois plus… Surtout que le fameux « stering box » est perdu quelque part aux États-Unis ou au Canada. … Aucun des deux systèmes postaux ne sait où il est rendu et  les vacances qui commencent vendredi prochain! 

J’ai toujours adoré mes voyages quand même, car je suis assez résiliente lorsqu’arrive des petits pépins. Mais juste de même là… À  la beauté, ne pourrions-nous pas choisir la fiabilité? C’est pourquoi nous avons visité un motorisé classe C aujourd’hui. Un récent pour faire changement… Le plus drôle c’est que nous n’avons jamais trouvé ces modèles très jolis, mais aujourd’hui, ce sont d’autres caractéristiques qui motivent notre achat…

Une chose est certaine, c’est ce genre de voyage que j’aime.  De plus, j’ai lu dernièrement que l’empreinte écologique est bien moins grande que celle laissée par les voyages en avion. C’t’une p’tite excuse, mais elle m’a déculpabilisée un peu! 😉 Nous voyageons en motorisé depuis 2005, plus de 50 000 kilomètres,  et nous apprécions de plus en plus nos voyages, nos escapades.  Rien à faire, je ne peux m’en passer…

Alors, le gros suspense est de savoir si on lui laisse une dernière chance, si la pièce arrive à temps, ou si on arrête de s’acharner à l’aimer puisqu’il ne nous donne pas tellement en retour!

juillet 19, 2009 Posted by | j'en ai marre, je chiâle | 4 commentaires

Affronter les prévisions météorologiques

le 16 juillet 09 002

le 16 juillet 09 012

le 16 juillet 09 009

le 16 juillet 09 008

le 16 juillet 09 019

Hier, encore une fois, les prévisions météorologiques laissaient présager une journée nuageuse, avec probabilité de pluie et/ou d’orage.   Un temps qui décourage même les plus entreprenants à sortir le nez de la maison et à prévoir des activités, surtout que le scénario se répète régulièrement par les temps qui courent…

Avec ma belle-soeur, on avait prévu un souper à la plage hier, remis à aujourd’hui en cas de pluie. Hier matin, assise à l’extérieur, le visage tourné vers le soleil,  j’acceptai de l’y rejoindre en fin d’après-midi malgré les sombres pronostiques météorologiques.   Le temps était si beau que nous nous sommes dit qu’il serait dommage de ne pas en profiter. Au pire, on ramène la bouffe à la maison et on mange dans la véranda… Il est où le problème?

Les enfants me demandèrent d’aller marcher faire un sentier en particulier dans la forêt que nous n’avions pas fréquentée depuis des lustres.  J’acceptai avec joie.   Cependant, l’humidité ambiante régnant à cause des pluies abondantes de l’été  fit en sorte que nous nous sommes débattus contre une horde de maringouins têtus qui ne nous laissait guère de répit.   Nous avons quand même apprécié cette forêt aux immenses arbres, des chênes et des érables,  et au sentier vallonneux. Nous l’avons marché sportivement et c’est tout juste si nous arrêtions pour prendre une photo tellement les insectes étaient insistants dans leur désir de nous soutirer un peu de notre sang!

Puis, nous sommes revenus nous préparer et sommes allés rejoindre ma belle-soeur et ma nièce à la plage.  Alors que nous étions à peine installées, un immense  nuage noir s’est amené au dessus du lac et nous entendions des grondements lointains.   Le ciel étant bleu au-dessus de nos têtes, ma belle-soeur affirmait que nous n’aurions pas de pluie, que l’orage passerait de l’autre côté du lac.

Et ce  fut magnifique  jusqu’à notre départ, les enfants se sont même baignés dans les rayons du soleil juste avant la brunante…  Une bien belle soirée! 😉

juillet 18, 2009 Posted by | j'aime, j'en profite, je profite de la vie, je vais à la plage | 3 commentaires

Les mers du sud et les mers du nord…

Quel bon prétexte que de vouloir faire plaisir à Sara et de me rendre à la plage pour lire, bien assise dans une chaise basse, les pieds dans le sable ou dans l’eau, tout dépendamment de la chaleur ambiante…  J’adore être au bord de l’eau, mais surtout des cours d’eau assez larges et imposants pour laisser le temps au vent d’être plein de rayons de soleil lorsqu’il passe sur ma peau et aux odeurs de bien s’imprégner de tout ce qui les constitue.  Le lac a son odeur, le fleuve quand il n’est pas encore salé a aussi le sien et une autre encore lorsqu’il devient estuaire, puis golfe.  Plus il s’élargit et plus j’ai l’impression de respirer profondément.   Les mers chaudes ont leurs particularités et les froides aussi.  Un petit secret… Je préfère l’odeur et les grèves des mers froides. Par contre, je ne dirai jamais non aux mers du Sud, si claires, accueillantes et reposantes. Alors qu’on marche et réfléchit sur les premières, on lit et on se prélasse sur les deuxièmes.  Quel bonheur de s’y retrouver surtout lorsque l’hiver est bien installé chez nous et que je passe mon temps à prendre des bains chauds pour me réchauffer alors que mes os s’entrechoquent et que je grelotte inlassablement.

Parfois mes pensées vagabondent… Je me dis que si le monde tel que je le connais devait changer, ce qui me manquerait le plus serait sans contredit un bon bain chaud et la mer…Certes, je me contenterais de mon cours d’eau à moi, ce qui est mieux que rien, soit dit en passant, parce qu’il se rend au fleuve, puis à la mer.. J’aurais toujours la possibilité de me faire un radeau et de partir à l’aventure! 😉

juillet 16, 2009 Posted by | j'en profite, je vais à la plage | Laisser un commentaire

Welcome soleil

Cette chanson-là, elle est légère et me fait rire.  Aujourd’hui, je l’ai entendue à la radio, faut croire qu’on a besoin de soleil, du vrai,  au Québec, et depuis,  je la fredonne sans cesse.  D’habitude, on  l’entend seulement si un chansonnier décide de la chanter à la Saint-Jean-Baptiste.  Bien que le soleil ait brillé de tous ses feux hier,  ce ne fut pas assez pour me remplir de sa chaleur, bien que j’ai attrapé un coup de soleil! 😉

Paroles / Lyrics : Jim et Bertrand (1977)

Welcome Soleil

bye bye nuages welcome soleil

je t’ai attendu toute la journée

Y a du travail icitte pour toé

Si t’es pas trop pressé de partir

 

Une pluie toute fraîche à nettoyer

Deux tout petits coeurs à réchauffer

Des gens sur la plage à colorer

Brun foncé ou rouge brûlé

 

Si en plus de tout ça tu veux bien

Sécher ma portion de colombien

Je te donnerai de quoi manger

Des larmes d’amoureux attristés

 

Bye bye soleil à demain matin

J’organise un pique-nique party

J’ai invité tous les amis

Leur disant que tu y serais aussi

 

La, la, la….

juillet 12, 2009 Posted by | Je chante... | 3 commentaires

Profitons des rayons du soleil pour aller à la plage…

plage 004

plage 006

plage 005

juillet 11, 2009 Posted by | Uncategorized | Laisser un commentaire