Caro et cie

À bout..

Je manque de vigueur…   Je dors peu et je me suis même payée le luxe de « paranoïer », une nuit presque complète, à cause du vent.   Pat,  mi-endormi,  me suppliait de laisser les enfants dormir en paix mais j’eus beau  essayer de me raisonner, je retournais sans cesse observer le pin, le fameux pin qui me stresse,  dans la montagne.  J’ai tout simplement peur qu’il tombe sur la maison.   Il ne faut pas oublier que les arbres, chez nous, se déracinent régulièrement.  Comme celui qui est tombé sur la piscine, il y a 2 ans!!  

Finalement, vers 4h du matin, je suis allée les réveiller,  et je leur ai demandé de descendre se coucher au rez-de-chaussée…   Ce qu’ils firent avec le sourire, sans éprouver le moindre danger potentiel, cela paraissait car Charles avait un sourire en coin et Sara chantonnait du Simple Plan…  Se sentent-ils aimés, flattés par cette inquiétude?  Je n’en sais rien… Mais ils s’installèrent gaiement sur le sofa,  et je puis enfin m’endormir pour deux ou trois heures!!

Bon…  Mis à part la mi-session, ça va..

Je ne peux vous exprimer comme ma vie a changé.  Habituée de cultiver le  bonheur, de ramasser en arrière des autres, de prévoir des itinéraires de voyages……..

J’en suis à disserter, à remplir mon vase intérieur de connaissances…  À vingt ans, c’est normal puisque cela se situe dans le parcours normal des choses mais à 40 ans…  C’est un réajustement incroyable!

Haaaaaaaah…….

octobre 31, 2008 Posted by | Uncategorized | 8 commentaires

Oui… Je sais compter!

Dans le billet précédent, j’ai noté que la consultation avait coûté 110$ et les points de suture 160$.  Le tout, pour un total de 260$….

Ouin…  Pas fort pour quelqu’un qui a fait ses maths 103 avait brio, des statistiques de niveau universitaire, de la comptabilité et de la recherche opérationnelle.  Et il ne faut surtout pas oublier,  les formules incroyables, remplies de dérivées,  effectuées en macro et  en microéconomie…

Faut croire que mon cerveau, présentement dans de hautes sphères d’apprentissage,  a de la difficulté à redescendre vers les opérations toutes simples…

😉

octobre 29, 2008 Posted by | Uncategorized | Laisser un commentaire

Tant qu’à chialer… Parlons du système de la santé!!!

Aujourd’hui, c’était la journée des citrouilles chez mes parents.  Comme à chaque année,  les enfants vont avec mon père chercher des citrouilles,  puis  ils les vident et les décorent.  Les miens sont maintenant assez grands pour effectuer toutes les opérations de façon autonome.  En fait,  c’est ce que l’on supposait!

Sara s’est coupée.  Pas une petite coupure à nettoyer et à panser tout simplement.  Non.  Une coupure  profonde d’au moins un centimètre et longue de deux à la base du pouce!  J’étais à jaser au salon,  avec ma tante Colette,  lorsque ma mère m’annonca  la  nouvelle.  J’ai craché un juron d’une grande vulgarité et me suis dirigée en maugréant vers la salle de bain.  Ce n’est pas la première fois qu’elle se coupe. Elle et les couteaux, c’est un peu compliqué!

Lorsque j’ai vu l’entaille, mon utérus s’est mis à crier de douleur.  Pour sa part, aussitôt qu’elle y portait les yeux, elle avait envie de vomir.   J’ai pensé à lui poser moi-même des pansements de rapprochement mais j’étais presque certaine que ce n’était pas suffisant.  Les jambes molles et le coeur sur le bord des lèvres, nous nous sommes donc dirigées vers l’hôpital ou de nombreux patients attendaient depuis des heures.  L’infirmière rencontrée au tri m’a confirmé que la plaie avait besoin de points,  et que plus ils étaient faits rapidement, mieux c’était!  Elle n’était pas optimiste pour le délai et elle demanda à ses consoeurs si des cliniques étaient encore ouvertes  pour des points de suture.  En choeur, elles lui affirmèrent que non!  Elle fit quelques téléphones, ailleurs.  Mais les délais n’étaient pas meilleurs.  J’inscris donc Sara et nous partîmes chercher du ravitaillement chez mes parents, de la lecture et mes études.

J’avais envie de pleurer, de brailler comme une madeleine.  Mince consolation,  Sara était pansée en attendant. Je décidai de me mettre à la recherche d’une clinique privée,  compte tenu de la situation:  Sara devait être suturée rapidement et j’étais à bout de nerfs.  Surprise…. On pouvait nous accueillir dans les plus brefs délais et suturer la plaie moyennant un montant total de 260$.  110$ pour la consultation et 150$ pour les points.  Si elle n’avait eu besoin que des pansements  de rapprochement,  cela aurait été moins onéreux.

En moins d’une heure, j’étais partie de chez mes parents et revenue avec une petite Sara désinfectée, suturée et bandée….

Qui dit mieux?

octobre 26, 2008 Posted by | Uncategorized | 8 commentaires

Le régime de la peur…

Les bulletins d’informations ne sont qu’un ramassis de mauvaises nouvelles.  Surtout à TVA, où l’on maintient un régime de peur.   Pour ce faire, toutes les raisons sont bonnes, en autant qu’il y en ait une: terrorisme, prix de l’essence à la pompe, récession, etc. 

Cet été par exemple, combien y a-t-il eu de reportages sur les vacances et le prix de l’essence?  Des gens  nous assuraient qu’ils n’iraient pas en vacances,  puisqu’ils n’en avaient plus les moyens,  et à cela s’ajoutait des prévisions alarmistes sur la baisse significative des séjours,  dans les régions éloignées…

J’ai trouvé ça tellement niaiseux… Parce qu’au bout du compte, cela ne réprésente qu’un petit montant sur un buget total.  Car si tu as les moyens,  au départ,  d’aller en gaspésie, ce n’est pas une centaine de dollars de plus, au total,  qui fera la différence!!  Si certains ce sont passés d’aller en vacances, ce n’est qu’ à cause de l’impression qu’ils en ont eue…  Un souper de moins au resto,  et l’affaire est ketchup!!!

Il y a aussi tout ces reportages sur les familles de la classe moyenne qui n’arrivent plus (l’essence encore) et qui restent chez elles.  N’auraient-elles seulement de trop grosses hypothèques qui les empêchent de respirer?  Où trop de meubles à payer dans un an?  Ou encore, montrent-ils ceux qui sont le plus défavorisés de cette classe?

Présentement, c’est la crise économique aux États-Unis,  qui prend toute la place dans les bulletins de nouvelles.  On ne parle que des mauvais rendements des marchés boursiers et on  interview de pauvres retraités,  qui ont perdu une partie de leurs avoirs.  À force de crier au loup, tous se mettent à vendre leurs actions et c’est la débamdade…  Les retraités,  qui ont réagi sur le coup de la peur,  ont perdu pour vrai…  N’aurait-il pas été préférable d’attendre?    Qui s’en met plein les poches en ce moment?

Pourquoi ne nous suggère-t-on pas, dans les bulletins de nouvelles,  d’acheter des produits et des voitures fabriqués en Amérique du Nord pour stimuler notre propre économie et contrer les effets d’une possible récession?   Logiquement, nous devons nous aider avant d’aider les autres.  Et moi c’est au Québec que je vis, en Amérique du Nord..   Pas en Chine ou à Taïwan!  Il me semble que ce serait la meilleure information à recevoir par les temps qui courent!! J’en ai des idées pour des bulletins de nouvelles… Mais je me contente de le faire dans mon coin!  

Hier matin, au 98,5fm, je fus très surprise d’entendre une enfilade de bonnes nouvelles économiques: créations d’emplois, obtention de contrats etc.   Pourrait-on  en parler un peu plus?

Fiers de nos démocraties, nous vivons pourtant dans un régime de la peur, alimenté par les médias.  Nos consommations nous sont dictées par des modes, elles-mêmes provoquées de toutes sortes de façon.  Nos idéologies et les grands courants sociétaires le sont par  les médias, qui il faut le rappeler ne sont pas nécessairement neutres.

Il faut retrouver la liberté de penser pour ne pas se laisser berner et manipuler!!!  De l’information objective, serait-ce trop demander?

octobre 25, 2008 Posted by | Uncategorized | 3 commentaires

Petits problèmes de logistique…

J’adore mon nouveau blog.  Je le trouve beau et convivial.  Cependant,  j’ai des problèmes.   J’imagine que  certains d’entre vous  pourront m’éclairer, me donner des conseils.

1) Je ne suis  capable  d’entrer que ceux qui sont avec word press  dans mon blogroll… Comment entrer les autres?

2) Je ne puis aller sur les blogspots avec ma présente identité.  Comme faire? J’ai bien essayé avec le bouton wordpress mais ce n’est pas comme  Encre et Pierforest…  Quel est le truc?

Bonne journée!

octobre 22, 2008 Posted by | Uncategorized | 5 commentaires

Enfin un résultat…

J’ai eu ma première note hier.  Il  était temps.   14.68/15, pour un travail d’équipe en grammaire.  Nous avons fait le TP, chacun sur notre côté.  Puis  nous avons vérifié nos réponses, validé nos différences et ajusté.    Nous avions les mêmes réponses sauf en ce qui concerne un verbe intransitif,  que mon coéquipier  avait mis transitif direct à deux compléments.  La pronominalisation s’effectuait très mal alors j’avais vérifié dans le dictionnaire.  Je lui ai suggéré de faire de même.  Ce qu’il fit,  me donnant raison par la suite.

Nous avons choisi de donner son exemplaire.  Je ne suis pas obstineuse.  J’ai vérifié mais pas assez.  Nous avons perdu quelques infimes points puisqu’il a oublié d’accorder son participe passé.  Le CD était avant alors, il devait être accordé!  Une fille avertie en vaut deux…;-)  Mais je suis contente de ma note!!!

Je sais, vous allez dire.. Caro tu fais des fautes et tu nous parles de ta super note…    J’avoue  que ma faiblesse est de ne pas me relire avant de poster.  Je m’en excuse.  Je me corrige parfois quelques jours plus tard en relisant un billet.  Je suis indigne!!!!! 

Relevez mes fautes.  Dites-les moi… Mais sachez  que j’utilise maintenant la nouvelle orthographe!

octobre 22, 2008 Posted by | Uncategorized | 3 commentaires

Les temps changent…

Les enfants, lorsqu’ils  étaient petits,  levaient souvent le nez sur ce que je tentais de leur faire manger.  Le toffu ne leur disait absolument rien, les galettes de légumineuses et de légumes non plus, tout comme les céréales granolas d’ailleurs.

L’alimentation est une priorité chez nous. Nous ne regardons jamais le montant dépensé  pour l’épicerie et ne lésinons jamais sur la qualité de ce qui se trouve dans notre assiette.  Cependant,  mes pauvres enfants n’ont que très rarement des produits transformés dans leurs lunchs, au contraire de leurs copains,  qui accumulent les emballages et les additifs chimiques.

Mais je suis sans coeur. Vous le savez bien…   Que quelques douceurs de temps en temps, qu’une certaine proportion de jus afin qu’ils boivent de  l’eau et du lait ainsi que des produits frais, le moins transformés possible!

Que des petits sous-entendus avec les amis sur la mère bio et du chiâlage sur le garde-manger vide (ce qui signifie,  sans cochonneries) pour me faire sentir coupable,  mais sans plus…

Dernièrement, le vent a tourné.  Ils adorent les substituts de poulet et les galettes de légumineuses.  Les garçons qui travaillent dans un restaurant concoctent des salades à se jeter par terre et Sara vide le lave-vaisselle…  Ils mélangent yogourt, céréales de kinoa, baies de goji et les pommes se mangent à la vitesse grand V!   Si une pomme par jour éloigne le docteur pour toujours, qu’en valent 5 à votre avis?

Leurs intérêts à bien se nourrir,  me fait bien rire.  C’est ce dont je leur parle depuis des années: mange ceci avant ton match de soccer pour déborder d’énergie ou cela pour ta santé et le développement optimal de ton cerveau…

Je ne crois pas aux vitamines et  à l’homéopathie.  Je crois à l’alimentation et aux bienfaits qu’elle procure sur la santé.  Rhume, grippe entrent dans la maison: soupe à l’oignon maison! 

Les temps changent et…  J’adore cuisiner avec mes fils, qui se préoccupent d’une bonne alimentation,  tout en discutant tranquillement!!

octobre 20, 2008 Posted by | Uncategorized | 5 commentaires

Bonheur moderne…

Si un jour, le monde,  tel qu’on le connait venait à s’écrouler, je survivrais.     Je n’hésiterais pas  à chasser, pêcher et  jardiner, offrant mon aide à ceux qui en auraient besoin et à dépendre,  peut-être,  des autres à certains moments.  Je pourrais vivre en nomade et me déplacer là où sont le poisson, le gibier et les petits fruits mûrs. 

Les enfants depuis leurs plus tendres enfances se fabriquent des lances pour tuer d’hypothétiques  ours dont leur mère a  peur ou des harpons effilés pour attraper des crabes avec planches de surf, masques de plongée et tubas.  Nous les avons toujours laisser faire et même incités à utiliser leurs précieux outils,  espérant un festin de crabes pour le souper.  Et,  entre vous et moi,  il y a des arbres dans la réserve faunique Papineau-Labelle,  qui ont fait office d’ours,  alors qu’ils mettaient au point leurs techniques d’utilisations.

Je nous vois survivre aux pires catastrophes dans le bonheur, sans regrets…  À part une seul: un bain chaud!   J’adore les bains chauds, très chauds.     J’y entre dès que  l’eau commence à sortir du robinet, je m’assied tout contre le jet et je laisse l’eau,   couler entre mes doigts,  en la dirigeant sur moi.  Sur le rebord, à mes côtés, mes lunettes et mon livre attendent sagement que je me sois réchauffée,  jusqu’en dedans.  

Puis  je lis, bien adossée au fond du bain.  Mais à peine ai-je lu quelques pages,  que la chaleur qui m’habite n’en peut plus des vapeurs  bouillantes qui s’élèvent autour de moi.   Je tiens encore un peu, je plie ma page (oui je fais ça), je sors du bain et je dégage de la chaleur,  pendant encore une bonne heure…

Souvent,  lorsque j’ai froid ou que je frissonne légèrement,  je ne peux résister à l’appel d’un bon bain chaud qu’importe l’heure de la journée.  Croyez-le ou non, lorsque je pars nomader, je n’y pense même pas.  Mais aussitôt à la maison, par exemple, c’est dans sa cuve  que je me dirige sans tarder!

octobre 18, 2008 Posted by | Uncategorized | 8 commentaires

Mi-session…

Déjà la mi-session… Je prend le train sans problèmes, je connais mes itinéraires et les foules qui convergent ne me dérangent plus du tout.  Je suis bien organisée, mes lectures (nombreuses lectures) sont à jour et mes travaux commencés depuis longtemps.  Je  revise la matière pour mes examens  et je pense être prête. Tout baigne. Si ce n’est que j’ai des montées d’adrénaline lorsque je vois l’état de la maison ou lorsque je pense m’être fourvoyer dans le sujet de mon essai.

Je me lance toujours dans des combats lorsque je suis témoin d’injustices.  Impossible pour moi de ne pas réagir et de ne pas mettre en branle des actions.  C’est plus fort que moi et ça me gobe de l’énergie.  Quel bonheur cependant de voir des gens autour de moi se mobiliser dans le même sens.

Par exemple, pourquoi ne suis-je pas comme Pat?  Lorsque l’association régionale a boudé Sara pour son petit groupe de filles choisies de façon irrégulière (pour au moins la moitié), il a tout simplement dit: Tant pis pour lui s’il ne prend pas les meilleures. Il perdra son tournoi annuel c’est tout…  Il a tellement raison car on ne parle que d’un tournoi.  Pour ce qui est de l’équipe de Sara, elle  est excellente et fort bien formée, dans le respect, la valorisation, le soutien et l’affection. 

Au bain maintenant.. Vive la modernité et les bains bouillants!

octobre 17, 2008 Posted by | Uncategorized | Laisser un commentaire

Quand ça parle politique…

Le weekend dernier, assis dans la cuisine bien au chaud près de la cuisinière au bois, quelle ne fut notre surprise d’entendre Alex (20 ans) et Phil (15 ans) discuter de politique, dans le salon.  Relevant des aspects importants, ils échangeaient maints arguments de manière très civilisée.

Pat et moi surpris, étonnés devant cet intérêt partagé, nagions entre la fierté de les entendre  argumenter  et le fou rire.. Car ce sont toujours nos bébés, même s’ils sont en âge de voter ou presque!

octobre 17, 2008 Posted by | Uncategorized | 2 commentaires