Caro et cie

Écoeurantite aiguë!

Je prône la légèreté… D’ailleurs, dans ce blogue, j’écris mes élans de joie, mes voyages, mes bons coups, le bon côté des choses… C’est nécessaire et essentiel à ma santé mentale. Je suis une femme heureuse, pas dépressive pour deux cennes, mais j’ai l’angoisse facile.   Je peux,  si je me laisse aller,  voir le côté négatif des choses.  Pas de farces, je suis du genre à ne même pas verbaliser mes peurs tellement elles prennent de la place ensuite si j’ose le faire.

Puisque j’ai une nature joyeuse, que je suis contemplative et amoureuse de la vie, ça se passe bien la plupart du temps. Mais là, puis-je dire à quel point je suis écoeurée et tannée de mon winnie?  Puis-je verbaliser mon écoeurantite aiguë?  Nous avons acheté ce modèle par pure vanité. On le trouvait beau et Pat est un amateur d’  « antiquités ».  Bon, on a quand même un peu pensé aux côtés pratiques, mais sans plus!  À chaque panne ou entretien mécanique, on se dit qu’il atteindra son plein potentiel et on espère en se croisant les doigts.  Là, on a fait refaire le moteur…

Le « stering box » du  chanceux,  qu’on essaie d’aimer malgré ses défauts,  nous a laissés tomber au coin de la route secondaire alors qu’on le ramenait…  Ma confiance était toujours chambranlante, mais là, elle a atteint son plus bas niveau.  Je ne suis plus capable. C’est assez…  Mes fils, nos amis, notre famille, nous disent qu’il est surement à point…  Moi… Je n’y crois pas! Je n’y crois plus… Surtout que le fameux « stering box » est perdu quelque part aux États-Unis ou au Canada. … Aucun des deux systèmes postaux ne sait où il est rendu et  les vacances qui commencent vendredi prochain! 

J’ai toujours adoré mes voyages quand même, car je suis assez résiliente lorsqu’arrive des petits pépins. Mais juste de même là… À  la beauté, ne pourrions-nous pas choisir la fiabilité? C’est pourquoi nous avons visité un motorisé classe C aujourd’hui. Un récent pour faire changement… Le plus drôle c’est que nous n’avons jamais trouvé ces modèles très jolis, mais aujourd’hui, ce sont d’autres caractéristiques qui motivent notre achat…

Une chose est certaine, c’est ce genre de voyage que j’aime.  De plus, j’ai lu dernièrement que l’empreinte écologique est bien moins grande que celle laissée par les voyages en avion. C’t’une p’tite excuse, mais elle m’a déculpabilisée un peu! 😉 Nous voyageons en motorisé depuis 2005, plus de 50 000 kilomètres,  et nous apprécions de plus en plus nos voyages, nos escapades.  Rien à faire, je ne peux m’en passer…

Alors, le gros suspense est de savoir si on lui laisse une dernière chance, si la pièce arrive à temps, ou si on arrête de s’acharner à l’aimer puisqu’il ne nous donne pas tellement en retour!

Publicités

juillet 19, 2009 Posted by | j'en ai marre, je chiâle | 4 commentaires