Caro et cie

Les Bergeronnes – Cap de bon désir (1er voyage de filles avec les enfants)

En juillet 2004, il nous prit l’idée de partir en camping, entre filles. Nous voulions faire une expédition intéressante pour nous prouver que sans hommes, nous pouvions nous débrouiller. Nous décidâmes donc d’aller voir les baleines. Mais pas dans un endroit touristique où il faut prendre le bateau, et geler sur le Saint-Laurent pour apercevoir, au loin, le dos d’une baleine. Non, un endroit où elles passent tranquillement, juste là, sous nos yeux, à quelques dizaines de mètres de la rive seulement: Le Cap de Bon Désir.

Nous arrivâmes après 6 heures de route prêtes à monter nos campements pour 5 jours. Le matin, tôt, couchés (es) bien au chaud dans nos plumes et nos sacs de couchages, nous entendions les souffles des baleines qui passaient près de nous. C’est tout simplement une expérience inoubliable. Vivre à ce rythme, nous rendît contemplatifs, tous sans exception, les enfants compris. La sérénité des lieux, ces grandioses mammifères passant si près de nous, la paix environnante, la brume parfois enveloppante et le silence, nous ont donné l’impression de vivre dans un moment à part, entre deux mondes.

Le camping que nous avions choisi (le paradis marin) était juché sur le cap de Bon Désir. Ce n’est pas un endroit avec des balançoires et amusements pour les enfants. Mais nos 6 mousses ne se sont à aucun moment ennuyés. Nous les surprenions silencieux, contemplatifs, les yeux rivés sur l’eau calme au bas des rochers. Ils ont dessiné leurs visions de l’endroit. Enfin, ils ont suivi avec beaucoup d’intérêt les activités d’interprétation du parc marin du Cap de bon désir.

Nous y sommes retournés. Cet endroit m’habite, il me calme. Hyper actifs ayant besoin de manèges et d’être sans cesse occupés s’abstenir!! Pour contemplatifs seulement…

Publicités

avril 11, 2007 Posted by | bergeronnes cap de bon désir | Laisser un commentaire