Caro et cie

Anecdotes surprises et conclusion…

Anecdotes

Perdus dans les métros de New York…

On ne peut pas changer les gens. La preuve, Pat et moi nous sommes lancés à l’assaut des métros de New York sans vraiment avoir étudié son fonctionnement au préalable… J’avais un plan du métro, mais je n’avais pas prévu d’itinéraire au départ ce qui donnait l’impression d’improviser et d’être à l’aventure… Ainsi, du RV park, nous sommes partis à pied, avons pris un bateau pour aller sur l’île de la statue puis de là, décidée à ne pas me remarcher les 5 kilomètres pour retourner au métro de Jersey City, j’ai trainé la gang dans le ferry qui se rendait à Manhattan… C’était du dernière minute!!!

Dis-moi où tu es et je te dirai quoi manger…

Lors de notre sortie de l’empire state building vers 21h30, nous étions tous affamés. AFFAMÉS! Et des adolescents AFFAMÉS, c’est encore plus AFFAMÉS que des adultes affamés… Tout ce que nous avons trouvé après une dizaine de  minutes de déambulation, c’est un Mc Do… Mais ce fut le meilleur Mac Do de notre vie!

Scène dans le métro…  Comme dans un film!!

Des adolescents sont entrés dans le wagon de métro dans lequel nous étions assis.  Ils se sont mis à chahuter et à chanter… Même qu’une des jeunes filles s’est mise à danser autour d’un poteau en riant… Au bout de quelques minutes seulement, un policier est arrivé de l’autre wagon et les a invités à sortir à l’arrêt suivant. Il est resté calme malgré quelques insultes de la bande dirigées vers lui…

Surprises

Les espaces verts présents partout dans Manhattan… La propreté de New York… L’exaltante énergie que dégage cette ville… Le culte à John Lennon toujours présent…

Conclusion…

Vous avez envie d’aller à New York? En winnie? À l’hotel?  Allez-y… Qu’importe la formule, je pense que ça vaut vraiment la peine…Vous avez envie d’explorer à pied, en vélo, en métro? Cette ville est un paradis pour ceux qui ont envie de se déplacer par leur propre moyen…  Les cyclistes ont même le droit d’amener les vélos dans le métro…

Pour nous, c’est unanime : New York nous a charmés… Nous n’avons tous qu’une envie, c’est d’y retourner!!!

Publicités

avril 26, 2010 Posted by | New York 2010 | 4 commentaires

Une journée de déambulation…

Le 4 avril

La veille, nous nous sommes étendus en entrant dans le winnie, nos jambes ne voulant plus suivre les ordres de nos cerveaux…    Je me suis endormie rapidement pendant la séance de fou rire général quotidienne précédant le repos de la troupe. 

Au réveil, des connaissances, qui venaient d’arriver la veille, se sont jointes à nous pour prendre le café à l’extérieur. Nous avons essayé de faire concorder une activité commune, mais sans résultat. Nos plans de la journée étaient exactement les leurs de la veille et vice versa…

Notre plan de match?  Prendre la rue Broadway au sud de Manhattan et nous  rendre jusqu’au Chinatown, à la Little Italy et enfin, au  pont de Brooklyn. Bien entendu, les ados nous ont fait promettre d’arrêter faire quelques boutiques  sur notre chemin. Nous avons donc remonté Broadway et avons pu admirer la trinity church et la St-Paul’s chapel.  Ces monuments historiques m’interpellent, j’adore les églises. J’ai bien tenté de forcer les ados à y entrer avec moi  en les tirant par le bras, en les suppliant et en faisant preuve de persuasion, mais ils n’étaient pas intéressés du tout…  Je me suis dit que ce serait pour un autre voyage, car je retournerai à New York…

Trinity church

Vue d'ensemble - Trinity church

Saint Paul Chapels

Dans le Chinatown, dépaysement total: petits étals ouverts.  Rollex, Gucchi, Chanel… Autant de marques de renom murmurées doucement à nos oreilles par des Chinois (New Yorkais) désirant que nous les suivions dans les vraies boutiques, celles qui se trouvent derrière les façades. Je ne suis pas dépensière, je ne recherche pas les grandes marques, je ne porte comme sac à main qu’un sac sport en bandoulière, et puis ça ne m’amuse pas de dépenser. Alors? Je ne  me suis acheté qu’ une paire de lunettes à 6 $ et là s’arrête mon expérience de  négociation.  Mais le Chinatown, c’est bien plus que ça et il y a beaucoup à découvrir : les pancartes et les publicités tout écrites en chinois, la multitude de gens et les poissonneries à ciel ouvert…

Chinatown

Puis, nos pas nous ont portés naturellement vers la « little Italy ».  En quelques secondes,on est passé d’un univers à un autre et le choc culturel fut immense.  Nous avons soupé sur la terrasse d’un restaurant attirés par l’odeur délicieuse des pizzas, des pastas fraiches et du parmesan qui remplissaient l’air pour remplacer celle, presque nauséabonde, des poissons du Chinatown.  … Finalement, j’aime mieux la petite Italie.

Un bon souper dans la petite Italie de New York

Enfin, la traversée du pont de Brooklyn fut une très belle aventure parmi une horde de touristes qui eut la même idée que nous et des cyclistes impatients qui les klaxonnaient parce qu’ils marchaient nonchalamment sur la voie qui leur est réservée…

Nous avons terminé la soirée en nous promenant tranquillement dans les rues de Manhattan…

avril 26, 2010 Posted by | New York 2010 | 4 commentaires

Time Square: l’incompréhensible admiration pour le summum de la dépense d’énergie et le capitalisme à l’état pur…

Le 3 avril (une autre suite)

Eh oui… Puisque les journées sont longues à New York,  vous avez droit à une autre aventure de Caro et cie.   Celle-ci est à mon avis une des surprises du séjour, puisque je me suis fait trainer à cet endroit par des adolescents déchainés qui  souhaitaient de l’action et de l’adrénaline en grande quantité.  De plus, ils avaient une folle envie de boutiques et de folles dépenses, ce qui est loin d’être mon activité préférée que ce soit à la maison, en voyage ou en vacances… Toutefois,  New York et son incroyable énergie m’avaient déjà contaminée et je me suis laissée happer sans offrir quelques résistances que ce soit.  J’étais sous son emprise et c’est avec le sourire que j’ai  accepté de me rendre à Time Square.

Dès notre sortie de la bouche du métro, nous nous sommes retrouvés parmi une multitude de gens..  Que font-ils tous là? Que faisons-nous là?  À time square, les grattes-ciels sont entièrement  illuminés et d’immenses publicités en recouvrent totalement les parois. C’était vraiment bizarre et je ne sais pas trop comment vous décrire ce mélange d’étonnement et d’admiration ressenti devant cette orgie de lumière consommant un maximum d’énergie et cet excès de publicité d’un gigantisme impressionnant.. Je me disais que c’était vraiment le capitalisme à sa plus pure expression et je trouvais que c’était absolument indécent, mais en  même temps, le carré, les lumières, les gigantesques images sur les murs,  mélangés ensemble,  ne pouvaient que m’impressionner…

Nous sommes entrés dans le jeu, nous sommes promenés et avons fait quelques boutiques incontournables pour les ados: quicksilver, billabong, American eagle et M&M… Les ados ont été impeccables dans cette foule et c’est dans le PATH train que nous avons regagné le RV Park…

avril 14, 2010 Posted by | New York 2010 | 5 commentaires

Imagine…

Le 3 avril (la suite)

Je suis une grande admiratrice de John Lennon.  John Lennon,  après les beattles,  chantant des chansons pleines de paix et d’espoir en l’humanité.  J’ai lu des biographies et  j’écoute régulièrement mon CD où sont regroupées les  chansons que je considère comme étant les plus belles et les plus significatives…  Ainsi, imaginez ma joie lorsque je me suis retrouvée, après notre journée au musée,  dans la section de Central Park que Yoko Ono a fait aménager à sa mémoire: Strawberry fields… Dans les guides touristiques, on  décrit ce secteur comme étant paisible, mais pour ma part, j’ai trouvé que c’était  le plus vivant et  le plus intéressant. Pourquoi?

Eh bien! Parce qu’à l’intersection de plusieurs chemins se trouve une petite place publique au centre de laquelle se trouve une grande mosaïque en hommage à John Lennon sur laquelle est inscrit: Imagine…   Elle est remplie de tulipes et de roses,  des photos de John Lennon l’entourent ainsi que des cierges qui brûlent lentement,  alentour, se trouvent des gens qui sont venus se recueillir et enfin, tout près,  un chanteur et ses musiciens remplissent l’espace des airs de celui dont le temps n’efface pas la mémoire…  À l’arrière, se trouve le Dakota, l’immeuble où habitait John Lennon et devant lequel il s’est fait abattre en 1980.

Des petits kiosques offrent des photos de John Lennon, des t-shirts avec les paroles de la chanson imagine, mais je ne me suis pas laissée tenter…  C’est que je ne suis pas très compulsive en matière d’achat, surtout en voyage!

Que dire de Central Park?  Que ça prendrait au moins deux jours pour en faire le tour?  Que ce jardin de verdure, qui a été conçu en 1858 par Frederick Law Lomsted et Calver Vaux, est familier puisqu’on l’a vu dans une multitude de films? Que c’est incroyable qu’il ait été conçu à partir de rien, que même les collines et les rochers ont été érigés par  des hommes? Que les nombreux touristes  qui  ramaient contre le vent sur un tout petit lac avait l’air fou? Qu’un de ceux-ci ramait dans le mauvais sens?  Qu’un homme laissait ramer sa femme?  Qu’un couple s’est fiancé juste à côté de nous assis sur un rocher?  Que les pommiers, les tulipes, les jonquilles et autres  petites fleurs printanières, dont de nombreuses sauvages, étaient en fleur? 

Je prévois y passer plus de temps lors d’un autre séjour à New York…

avril 10, 2010 Posted by | New York 2010 | Laisser un commentaire

America Museum of Natural History

Le 3 avril

Je pensais réveiller les ados assez tôt ce matin-là  pour ne rien manquer de New York et en voir le plus possible, cependant c’est à 9h30 que j’ouvris les yeux pour la première fois et tous dormaient encore profondément.  Je décidai donc de suivre le rythme qui s’imposait de lui-même sans pousser ni brusquer quoi que ce soit…  Peu de temps après, ils émergèrent lentement du sommeil, reposés, joyeux et prêts  à partir vers de nouvelles aventures.  Le métro? La foule?  Bahh… Y’avait plus rien là…

Nous prîmes un copieux déjeuner-diner et nous  dirigeames vers le métro pour prendre la direction de l' »American Museum of Natural History » ( musée d’histoire naturelle).  Cela représente quelques kilomètres de marche et un transfert de métro… 

Que dire du musée?  Que la collection de fossiles de dinosaures est extraordinaire et que de se retrouver sous le t rex est vraiment impressionnant? Que la collection de fossiles a captivé Sara au plus haut point et que nous dûmes l’attendre longtemps? Que la salle des peuples d’Amérique centrale est composée d’une collection absolument fantastique de statuettes et d’oeuvres d’art? Que j’ai enfin découvert dans la salle de biologie marine quel était le poisson avec lequel j’ai fait un face à face  alors que je nageais avec masque et tuba sur le « John Pennencamp recif » en Floride?  Que la journée passa si vite qu’il nous resta peu de temps pour nous promener dans « central park »?

Ce fut une belle visite, beaucoup trop rapide cependant, puisqu’il serait possible de passer une semaine entière dans ce musée. Les enfants  se sont intéressés à la plupart des expositions, bien que je doive avouer que celles avec les animaux empaillés n’ont pas eu l’heur de leur plaire!

avril 9, 2010 Posted by | New York 2010 | 3 commentaires

La terre est ronde, King Kong n’existe pas et l’Empire state building s’appelle en réalité l’Impatience state building…

Le 2 avril (la suite)

En descendant sur le quai de Battery Park au sud de Manhattan, un énorme taureau de bronze avait l’air de vouloir charger sur nous alors que nous passions à ses côtés le long d’un sentier… J’ai su par la suite qu’il faut lui toucher les testicules pour être riche et prospère… Quoi?  Non,  mais je ne m’imagine pas une seule seconde prendre l’appareil du taureau dans mes mains et faire un beau sourire pour la caméra comme si c’était tout à fait normal!  Je laisse cela aux Japonnais qui  n’hésite pas à faire  la file pour provoquer leur chance…

Nous voulions nous rendre à l’Empire State Building et puisque nous  espérions y voir le coucher du soleil, nous avons décidé de prendre le métro New Yorkais pour nous y arriver le plus rapidement possible.   Humm… Il fallut, au préalable, nous familiariser puisque le système ne fonctionne pas tout à fait comme à Montréal: nous en avons compris les rouages après être entrés  par une mauvaise bouche et avoir gaspillé un passage chacun.  Puis,  nous sommes enfin partis vers « Grand Central », une des plus grandes gares du monde.  Cet  édifice public construit en 1913 est  d’une grande beauté avec son hall principal baigné de lumière et son plafond bleu azur constellé d’étoiles scintillantes.

Ensuite,  nous avons pris, à pied, la direction de  l’Empire State Building.   Une surprise de taille nous attendait: presque trois heures d’attente pour accéder à l’observatoire du 86e étage. Des centaines de gens attendaient patiemment et se massaient le long de l’édifice sur des centaines de pieds… Que faire? Attendre ou payer un supplément pour y  accéder plus rapidement?

Payer plus cher,  voyons…    Quel bonheur quand nous avons  constaté que  nous passions directement, ou presque,  aux ascenseurs après avoir fait un tour virtuel de New York en vaisseau spatial (simulateur de vol)…   J’ai dû gérer l’anxiété de la copine de Charles qui avait vraiment peur de se trouver dehors à l’observatoire,  s’imaginant  qu’un coup de vent pourrait nous faire tomber en bas.  Cependant, elle était tellement contente d’être montée et d’avoir vaincu sa peur que pour elle, cette activité demeure l’une des plus intenses du séjour à New York.

Que dire à propos de l’Empire State Building?  Que ce  monument Arts déco est le plus célèbre et le plus haut gratte-ciel de New York avec ses 443 mètres? Que chaque année, près de trois millions de personnes montent à l’observatoire du 86e étage?  Que la vue y est imprenable  et que l’on voit même la courbure de la terre?  Que même avec les passes rapides, il faut une bonne dose de patience : faire la file aux ascenseurs, se faufiler pour sortir dehors,  s’insérer à travers les gens sur le bord pour avoir accès à  la vue, avancer à pas de tortues, se faire bousculer, etc.? À la suite de mes observations,  je vous annonce donc, chers amis,  que la terre est ronde, que King Kong n’existe pas et que ce gratte-ciel ne s’appelle pas l’Empire state building, mais bien l’IMPATIENCE state building.

Enfin, nous avons sorti nos cartes, une fois de plus,  pour nous rendre à la station du PATH train, situé au coin de l’América avenue  et de la 33e rue, qui se rend à Jersey City…   Bien que nous ayons visité deux des attractions les plus  célèbres de New York, nous avons  conservé un espèce de liberté dans notre façon de nous déplacer et de ne pas nous projeter trop en avant … 

Nous sommes arrivés au Winnie las,  fourbus et  avec une seule idée en tête,   nous étendre…  En effet, l’énergie de la ville, la proximité avec les gens et les dix kilomètres parcourus à pied avaient eu raison de nous!

avril 8, 2010 Posted by | New York 2010 | 7 commentaires

Premier cliché: la statue de la liberté…

Le 2 avril

Nous sommes partis le 2 avril à 5 heure du matin. La troupe était composée de Pat et moi, de Charles et sa copine Léa, ainsi que de Sara et sa copine Laurie…   Alex et Phil avaient pour mission de diner chez leurs grands-mères et de s’occuper des chiens, pas de faire des partys! Phil n’avait pas compris cette partie des consignes, puisque nous sommes revenus dans un bordel évident: guitare sur la table de la salle à diner, plancher de cuisine crotté, fenêtre de la chambre grande ouverte (sans moustiquaire), etc. J’imagine, mais il ne le dira pas, qu’il a dû fêter son admission au CEGEP en technique de génie civil en faisant un feu dans la cour et en buvant quelques bières!!!

Donc, pour en revenir à nos moutons, nous sommes partis très tôt vendredi matin…  D’ailleurs, nous étions stationnés dans le RV park à Jersey City vers 12h25…  Les ados ont dormi d’un sommeil  lourd et profond  jusqu’aux postes frontaliers de Lacolle dont nous avons exécré l’attente puisque nous empruntons toujours la US81. Après quelques kilomètres interminables sur un boulevard de Jersey City en réfection, nous sommes finalement arrivés au RV park « Liberty Harbor Marina » parmi les grosses roulottes et les immenses véhicules récréatifs.  Nous avons diné et sommes partis à l’aventure vers New York…

Où? Là est la question…

Eh bien,  vers le Liberty State Park, en marchant, afin de nous rendre au pied de la statue de la liberté, ce qui représente le premier  cliché du séjour à New York… Du parc, nous avons pris un ferry vers la statue et y avons passé quelque temps à nous photographier, à grimper les murs et à s’extasier!  Comme une nomade ne peut trop prévoir ses déplacements, j’ai décidé de prendre un autre ferry pour nous rendre à Battery Park au sud de Manhattan, puis de continuer nos pérégrinations en métro par la suite…

Pour aller où?  C’est ce que vous saurez dans le prochain billet…

avril 7, 2010 Posted by | New York 2010 | Un commentaire

New York, New York!!!

L’idée d’aller à New York me tenaillait depuis quelques années. Nous en parlions souvent, mais nous remettions toujours à plus tard notre visite dans cette ville,  qui cette année,  a reçu le titre de la ville la plus visitée du monde.  Étant amoureux des grands espaces et avides de découvertes et de voyages en marge des circuits touristiques,  il faut admettre que New York s’avère être  tout le contraire de ce que nous recherchons habituellement.  En plus,  Pat ne supporte pas les foules…

Mais dans une vie, à mon avis, il y a des incontournables:  Paris, San Francisco, la big sur, Yellowstone, Terre-Neuve,  l’Alaska, le Grand Canyon, Vancouver, Teotihuacan et … New York! New York avec ses clichés qu’il est presque impossible d’éviter,  son énergie unique qui nous assaille de tous les côtés,  ses milliers de touristes et ses stations de métro ayant l’air de sortir d’un autre  monde.

Ces carnets seront pleins de clichés et de bonne humeur et ne comporteront absolument rien qui sorte de l’ordinaire… Soyez avertis… 😉

avril 7, 2010 Posted by | New York 2010 | 4 commentaires