Caro et cie

In Memoriam…

257

mai 20, 2009 Posted by | Max... | Un commentaire

Souper de famille… (bis)

Regardez sous la table dans l’article: souper de famille… 😦

mai 16, 2009 Posted by | Max... | 3 commentaires

Max…

 

 

 

 

 

 

 

 

Je sais pourquoi je réagis de cette façon-là…  Je suis restée 16 ans à la maison pour m’occuper des enfants et Max,  pendant tout ce temps,  n’a cessé d’être dans mes « pattes ».   Où que j’aille dans la maison, il me suivait tout heureux et se couchait à mes pieds. Lorsque je faisais la cuisine, c’est presque devenu une course à obstacles les dernières années.  Puisqu’il était toujours là, j’avais cette habitude de l’encercler avec mes pieds ou de les poser sur lui tout simplement.    16 ans d’habitudes et de rituels.  Mes pieds le cherchent sans cesse…

C’était mon cadeau de fête de mes 25 ans.  Il était tout petit, mignon, taquin et joueur.   Philippe n’avait que 9 mois lorsque Max est arrivé et le petit homme s’est mis très rapidement en position verticale afin d’avoir le dessus sur le chien: il marchait à 10 mois.  Alex avait une relation fraternelle avec Max, ils se chamaillaient.  Il n’était pas rare que mon ainé ouvre la porte de derrière et me dise: « Maman, Max n’arrête pas de m’agacer, il saute sur moi ».  « Arrête de jouer avec, fait autre chose » lui disais-je.  Je regardais dehors quelques minutes plus tard et il s’était remis au jeu avec Max sans aucune rancune.  Charles et Sara furent les grands protégés de Max qui jamais n’a émis la moindre agressivité même lorsqu’ils rampaient sur lui ou le flattaient un peu trop fort en lui tirant les poils. Il se laissait faire patiemment.  De toute façon, les enfants étaient ce qu’il y avait de plus important pour lui et il les suivait partout.  Je me suis rendu compte qu’il était vieux le jour où il est resté près de moi à trottiner lors d’une longue promenade en forêt, à la place de suivre les enfants.  Mais c’était il y a  plusieurs années déjà.

Sur le tableau, en année de chien, par rapport à son poids, il avait 99 ans.  C’est honorable.  Ma peine est une peine d’amour.  Il avait fait son temps et il a eu une belle vie.  Je m’ennuie tout simplement.  Je ne suis pas la seule.  Sara a trouvé très difficile de revenir de l’école et de ne pas le voir hier.  Lorsqu’elle arrivait, il se pressait contre elle et faisait quelques petits jappements pour qu’elle le mette dehors.  C’est pareil pour tout le monde..

La veille de sa mort, je lui ai donné un gros restant de tortellinis au fromage.  Pat, estomaqué, m’a dit que j’exagérais et qu’il les aurait mangés lui.  Je lui ai répondu que Max méritait bien ça, qu’il avait eu moins de restants dans les derniers temps et qu’il le méritait bien. Pat a trouvé que j’avais bien raison.  Quelques minutes plus tard, le bol était vide et Pat l’a sorti juste à temps alors qu’il avait un haut-le-coeur.  Il s’était goinfré!

Ce qui me rend très émotive aussi c’est la réaction de mes enfants.   Ils ont tous accompagné Max,  certains les poings serrés et d’autres en pleurant à chaudes larmes affalés sur la table d’examen du vétérinaire.  Ils ont tenu à le ramener pour l’enterrer à la maison et ils ont creusé un trou ensemble.  C’était un membre  de notre famille (en sa qualité de chien bien sur) et  ils ont honoré le bon chien qu’il a été jour après jour, année après année.  Je suis fière de  mes enfants! C’est un vrai clan…

mai 14, 2009 Posted by | Max... | 9 commentaires

Repose en paix Max…

max 002

 

max 005

Ce soir, j’ai froid.  Max n’est pas couché à mes pieds pour me réchauffer.   Impossible d’enfoncer mes pieds nus dans sa douce fourrure et de lui montrer que je sais qu’il est là… Lui démontrant que je l’aime…

Depuis au moins deux ans, Pat et moi nous occupons de ce vieillard quelque peu exigeant, en nous disant qu’il a tellement pris soin des enfants, que c’est peu de lui ouvrir la porte de 5 à 7 heures du matin ainsi qu’à toutes heures de la journée et enfin,  de ramasser quelques petits dégâts occasionnels…

Il est mort.  Un camion a roulé dessus dans la cour d’un voisin.  Pat est allé le chercher pendant qu’un autre voisin le flattait en le rassurant.  Pat avait peur que je n’arrive pas à temps pour  le voir vivant et il attendait, Max couché sur ses genoux, assis  dans  le gazon,  espérant que je le vois une dernière fois. Je l’ai flatté, les enfants se sont couchés contre lui, j’ai appelé Alex pour qu’il nous rejoigne, puis le vétérinaire et  nous nous sommes tous rendus à la clinique pour le faire euthanasier. 

Nous l’avons ramené à la maison.   Les gars et Pat ont creusé profondément un trou, puis nous l’y avons déposé.  En pleurant, j’ai rappelé comme il aimait partager ses biscuits avec bébé Philippe, comme il déchirait les mitaines et l’habit de neige  d’Alex (que j’avais payé 300$), comme il les protégeait, bébés,  en se couchant devant les escaliers, en les poussant des cours d’eau, etc. 

Nous avons tous les yeux rougis.  Nos larmes ne cessent de couler.  Il me manque.  J’entends son jappe me signifiant qu’il veut entrer dans la maison. 

Repose en paix Max…

mai 13, 2009 Posted by | Max... | 11 commentaires