Caro et cie

Tadoussac et les environs…

Notre pièce de résistance en ce qui concerne la randonnée, puisque c’est l’excuse derrière cette escapade estivale entre filles, en était une de treize kilomètres dans le parc national du Fjord-du-Saguenay : le sentier Le Fjord.  Alors de Tadoussac, nous avons pris une navette à l’auberge de jeunesse et nous nous sommes rendues à Cap les Boules pour entreprendre une randonnée qui nous ramènerait, en longeant le Fjord, au village de Tadoussac. Ce sentier, de degré difficile, peut se faire de La Baie-Ste-Marguerite à Tadoussac sur une distance de 47 kilomètres (4 jours et 3 nuits, couchers en refuge), ce que nous nous promettons de faire un jour. C’est une expérience que j’ai vécue à deux reprises au Pérou et qui m’a forcée à sortir de ma zone de confort, tout en m’insufflant du calme, du lâcher-prise et une sérénité exceptionnelle. De plus, cela m’a permis de vivre au rythme de la montagne et de sentir toute la force de la nature qui habite, encore, au plus profond de moi. Et de chacun d’entre nous. Je m’en promets d’autres…

Honnêtement, le sentier était difficile, mais de toute beauté. La vue sur le Fjord et sur le fleuve était extraordinaire et palliait les montées et les descentes incessantes. Nous n’avons croisé aucun randonneur, n’avons été dépassées par aucun d’entre eux et n’en avons pas dépassé non plus (ce qui n’est pas très surprenant !).  Le Québec, ce n’est pas très touristique… Heureusement pour nous qui profitons pleinement de ces paradis déserts, mais dommage pour tous ceux qui ne les connaissent pas.

Je compulse sur Rock Voisine depuis mon retour de l’Ouest des États-Unis (Americana).  Alors tout le long de la randonnée, complètement contaminée, je ne cessais de chanter la fameuse chanson «Good morning America». Parfois en anglais, parfois en français… À un point tel que je me tapais moi même sur les nerfs. Pauvre Michèle!  « Good morning America how are you? Dont you know me, I’m your native son, I’m de train they call me the city of New Orleans, I’ll be gone five hundred miles when the day is done.On s’est aimés comme on se quitte, tout simplement sans penser ra demain… ra demain qui vient toujours un peu trop vite, aux adieux qui quelquefois se passent un peu trop bien… »

La randonnée s’est terminée sous un ciel menaçant et orageux. La pluie commençait à tomber et nous avons remercié le ciel d’être arrivées à bon port avant le déluge…  « Good morning America how are you? Don’t you know me, i’ m your native son… nanana, nananana….»

Enfin, nous sommes est allées souper aux dunes. La brume s’est mise à monter vers nous, en provenance du fleuve. Un spectacle éblouissant…

Quelle belle pause, hein Michèle?

 

MAGNIFIQUE!

Caro, le Fjord et le fleuve... (Mont Ernest Laforce...Oups... Adela Lessard!)

Je l'ai bien mémorisé Michèle. C'est le mont Adela Lessard et non pas le mont Ernest Laforce... 😉

La brume, en provenance du fleuve, s'élève vers les dunes...

août 10, 2011 Posted by | Été2011, Caro et Michèle, Rive-Nord du fleuve Saint-Laurent | 3 commentaires