Caro et cie

MonoLake et Panum crater

Ce paysage étrange semblant issu d’une autre planète m’a toujours attirée, étonnée et fascinée. Des monolithes sortant de l’eau avec en arrière plan des sommets enneigés, cela me faisait rêver et j’avais vraiment envie de les admirer… À partir de Yosemite, nous aurions pu décider de passer par Kings Canyon et Sequoias nationals parks qui sont assurément d’une grande beauté, toutefois, c’est vers Monolake et ses tufas, que nous nous sommes dirigés.

Cet immense lac a vraiment quelque chose d’étonnant lorsqu’il nous apparait à la sortie du parc de Yosemite, et ce, parce qu’il est situé en altitude, ce qui donne l’impression que les magnifiques sommets enneigés sont des petites montagnes, mais aussi parce qu’il se trouve entouré de cratères témoignant de l’activité volcanique de la région…  Ce lac n’est pas le résultat d’un barrage pour créer un réservoir d’eau potable, c’est en fait ce qui reste d’une mer intérieure, vestige de la dernière glaciation. La surutilisation de l’eau a fait que son niveau a énormément baissé au cours du XIX siècle puisque les cinq rivières qui l’aliment sont captées par l’aqueduc de Los Angeles, et que pour le sauver, de nombreux efforts ont dû être déployés pour qu’il soit protégé. Du coup, l’eau du lac est sept fois plus salée que les mers du monde entier, ce qui est très étonnant lorsqu’on s’y baigne et s’y laisse flotter, mais qui s’avère très inquiétant pour l’avenir de la flore et la faune qui en dépendent. Il ne faut pas se méprendre, il y a de la vie dans ce lac… En effet, de milliers de krills servent de nourriture aux insectes et aux oiseaux, ce qui en fait, un lieu très important lors de la migration des oiseaux…

Avant d’aller admirer les tufas du côté sud du lac, nous avons fait une randonnée de plusieurs kilomètres au « Panum Crater » puisqu’il était tôt et que le soleil n’était pas encore à son zénith (la chaleur accablante n’était donc pas encore de la partie). Dans un premier temps, nous avons marché sur l’anneau qui fait le tour du cratère et j’ai vraiment aimé la vue que nous avions sur le lac et les sommets enneigés environnants, tout comme le fait que mes pas s’imprégnaient là où jadis un volcan était en activité. À la fin, Pat est retourné au Winnie, mais les enfants et moi avons décidé d’emprunter le chemin qui mène au centre du cratère. Je les ai convaincus en leur expliquant que c’était une belle occasion de voir à quoi cela ressemblait et que pour ma part, il n’était pas question que je passe à côté… Bon, le volcan n’est pas en activité, mais c’est impressionnant et fascinant quand même!

Ensuite, ce nous avons emprunté le chemin de gravier menant au lac pour aller voir les tufas et faire une saucette. Le paysage parsemé de tufas ne m’a pas déçue, car c’est aussi beau que ce que j’avais anticipé… Les concrétions de tuf calcaire émergent de l’eau majestueusement pour le plus grand plaisir du regard et de l’imaginaire… C’est le jaillissement d’eau douce dans l’eau salée qui a permis la formation de ces monolithes fascinants. La raison pour laquelle ils sont maintenant hors de l’eau, c’est la baisse dramatique du niveau du lac…

La baignade était bonne, mais salée… C’était vraiment comique de sentir nos pieds vouloir remonter à la surface de l’eau…

Randonnée sur l'anneau du Panum Crater

Les hauts sommets semblent minuscules...

Les étranges tufas...

 

Une baignade salée...

juillet 13, 2011 Posted by | Été2011, Californie | Laisser un commentaire