Caro et cie

La traversée des Rocky’s Mountains…

Ceux qui comme nous prennent la route et privilégient des voyages d’étapes, sans réservation, n’hésitant pas à coucher sur les rives désertes d’un lac ou encore dans un RV Park, le font souvent parce qu’ils aiment prendre la route. Ici, en Amérique, prendre la route a un caractère mythique parce que les distances kilométriques à parcourir pour se rendre d’un endroit à l’autre nécessitent un gout pour l’aventure, une propension pour le risque et aussi une capacité à admirer ce qui se trouve sur l’itinéraire, qui peut, ceux qui me connaissent le savent bien, changer en cours de route… D’où le refus de réserver des nuitées et des activités.

Avant hier, après la tempête dans le Nebraska (on en a parlé, parait-on, aux nouvelles), nous nous sommes levés en sachant que la route serait exceptionnelle puisque nous allions traverser les Rocky’s Mountains (les Rocheuses au Canada, la cordillère des Andes en Amérique du Sud). Cette chaine de montagnes traversant l’Amérique du Nord au sud est d’une beauté exceptionnelle et transcende ce que les yeux peuvent admirer, percevoir et même, entrevoir. En effet, pour avoir marché dans les Andes dans la vallée sacrée, gravi un des plus hauts sommets du parc Huascaran, perdu la notion du temps à Tree Rivers Pétroglyphes, skié à plus de 13 000 pieds d’altitude à Taos, contemplé la Sierra Blanca, montagne sacrée des Indiens de l’Ouest, je sais que leur force habite ceux qui, même pour l’espace d’un moment, font un avec elles.

Nous avons besoin d’air, parce qu’il fait très chaud, en ce moment à Las Vegas, pendant que j’attends mes enfants qui prennent l’avion sous peu à Toronto pour nous rejoindre, mais aussi, parce que nous avons le souffle coupé par la beauté, la splendeur, l’immensité, l’étrangeté des paysages que nous avons parcourus. J’ai des photos… Mon appareil a ressuscité pour quelques prises, mais elles ne feront pas partie de ce message puisque la connexion internet est beaucoup trop lente. En effet, mon MIFI de Bell semble trouver difficile de se trouver à l’ouest du continent… Toutefois, ce n’est que partie remise et je les mettrai sous peu…

L'entrée dans les Rocky's Mountains. Une route interminable pleine de beauté

Publicités

juin 28, 2011 - Posted by | Été2011, Californie, Sur la route

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :