Caro et cie

Ici se termine les pérégrinations estivales de Pat et Caro (et les enfants pour une partie) de l’été 2009… Mais ce n’est que partie remise! ;-)

Ainsi s’achèvent mes récits de voyage sur la magnifique île de Terre-Neuve. Nous y retournerons, car nous avons bien l’intention de faire la partie est, la partie centrale ainsi que Saint-Pierre et Miquelon. Je ne donne pas de date, car je change d’idée la plupart du temps, quelques semaines avant mon départ. Je peux me permettre ce luxe puisqu’avec Winnie, pas besoin de stresser avec les réservations…

La partie ouest de Terre-Neuve est un paradis pour les amants de la nature et du silence: les hikers, les contemplatifs, les campeurs. Pour ceux qui s’attendent à des grands hôtels et à des restaurants. Hummm… Pas vraiment l’endroit. Quelques villes seulement répondent à ces critères touristiques et elles sont éloignées les unes des autres. D’ailleurs, nous avons rencontré un couple qui a fait la partie ouest de Terre-Neuve en 5 jours alors que nous l’avons fait avec beaucoup plus de temps et que… nous avons eu peur d’en manquer. Ils ont roulé, roulé, roulé, et le peu d’installations pour leur genre de voyage les a amenés à terminer brièvement leur visite. L’an dernier, ils avaient fait la partie est et il semble qu’elle soit mieux adaptée pour les touristes.

Je vous remets donc le résumé de mes pérégrinations de l’été :

un voyage, c’est une vie en soi…

— 24 jours sans domicile fixe. ( 6 à Assateague Island (Ocean City, Maryland) et 18 en Nouvelle-Écosse et à Terre-Neuve)

— Une multitude de vagues immenses.

— 2 jours de grand vent (chauds).

— 2 orages (Assateague).

— 1 nuit de pluie.

— 1 matin de brume.

— 24 jours ensoleillés, au moins en partie.

— Quantité incroyable d’air pur.

— 96 kilomètres d’hiking.

— Quelques décharges d’adrénaline.

— Plusieurs baignades dans la mer et dans de magnifiques rivières limpides.

— 4 nuitées de camping (national seashore, frontier town ( pour la piscine et ses effets sur nos coups de soleil), Blow me down et un parc de VR dans le fjord du côté sud du parc Gros-Morne (pour recharger les batteries).

— Quantité d’endroits incroyables pour dormir, marcher, vivre, picoler, profiter de la vie.

— Quelques cours d’histoire au parc national de Port au Choix et à l’Anse aux Meadows.

— Pas une seule seconde de télévision.

— Beaucoup de compulsion sur Brian Adams.

août 31, 2009 - Posted by | je voyage, Terre-Neuve

6 commentaires »

  1. Merveilleux!
    Endroit magnifique pour admirer la nature. Pour ceux qui aiment l’espace aussi. Peut-être nous croiserons nous puisque la partie est et les îlots français de st-pierre et miquelon font partie de mes projets futurs.
    Le secret pour apprécier Terre-Neuve c’est de ne pas être presser. Merci de m’avoir fait visiter des paysages que j’avais manqué et va vraiment falloir la prochaine fois que je prenne le temps de visiter à fond certains parcs.
    Personnellement quand je reviens de ce genre de voyage je suis content de revenir à la maison mais en même temps je voudrais repartir….

    Commentaire par gaetan | août 31, 2009 | Réponse

  2. L’espace, les montagnes et la mer…

    Ce serait drôle qu’on s’y croise. Feras-tu la partie est en vélo?

    Pour ma part, comme le winnie est un chez moi, je ne ressens pas la hâte de revenir… Je pourrais partir deux mois sans problème, en autant que j’aie mes enfants avec moi. Je me suis ennuyée d’eux! 😉

    Commentaire par Caro et Cie | août 31, 2009 | Réponse

  3. Brillante façon de résumer le voyage, Caro

    J’adore les chiffres, les statistiques. Pas une seule seconde de télévision. Bravo! Les vraies vacances, c’est ça. Vous connaissez la vraie façon d’apprécier la vie, vous brancher sur elle. C’est inspirant.

    Commentaire par Jacks | août 31, 2009 | Réponse

  4. Merci pour ce beau récit encore une fois très inspirant. Tu as le don de donner le goût de partir. Et même plus, le regard que tu portes sur les choses, les paysages et les gens change celui que je porte moi-même sur la beauté des endroits que nous visitons.

    xxx

    Commentaire par Michèle | août 31, 2009 | Réponse

  5. À Jacks… Je n’ai jamais autant lâcher-prise que depuis que je voyage de cette façon. La vie de nomade me va à ravir et si ce n’est de mon ordi (lorsque les enfants ne sont pas avec moi)… je peux me passer de la modernité. Et puis, c’est comme une drogue… J’en ai besoin! 😉

    À Michèle… C’est un très beau compliment que tu me fais… Je le prends avec grand plaisir et… même si nous sommes tous différents, j’espère pouvoir allumer des étincelles chez ceux qui me lisent… Depuis que j’ai trouvé cette voie, par hasard, il y a quelques années, j’ai en moi un feu ardent que j’adore alimenter…;-) xx

    Commentaire par Caro et Cie | septembre 1, 2009 | Réponse

  6. C’est savoir prendre le temps de vivre et d’apprécier.
    Bravo.

    Commentaire par Mijo | septembre 11, 2009 | Réponse


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :