Caro et cie

Le jour où j’ai vu le fameux iceberg à Goose Cove

Le 11 août 2009

Endormie au Phare de Pointe riche, sur le bord d’un rivage rocheux, là où les phoques devaient se trouver en grand nombre il y a quelques milliers d’années, j’ai rêvé toute la nuit.  Un sommeil léger dû aux turbulences de mon cerveau qui cogite tout ce que j’ ai appris la veille ou à  l’immense antenne de communication située non loin de là…  Allez savoir!  Mais je suis en forme…  Pas de ménage, de lavage, de couraillage.  Je me repose et pense à moi bien plus que d’habitude. De plus, Pat est beaucoup plus entreprenant qu’avant en ce qui concerne les repas. Il n’est pas rare qu’il prenne l’initiative alors que j’écris  ou ne fous absolument rien…  J’aime ça!  Cette dernière année, avec mon retour à l’université, aura changé beaucoup d’automatismes dans notre couple.

Nous allons faire un p’tit quatre kilomètres de randonnée ,dans une autre partie du parc,  jusqu’à la baie où les pêcheurs français venaient l’été. Ils n’avaient pas le droit de bâtir des habitations permanentes. Les archéologues ont par contre trouvé des objets de pêche et des fours à pain,  preuves de leur présence à Port au choix.  Encore là, une belle randonnée sur le bord de la mer, mais rien à voir vraiment…  Bobby nous ramène, cette fois-ci,  une peau avec des poils.  Je capote et je lui crie très fort de la laisser là. Mon caniche royal est un charognard…  Puis, j’arrête dans une petite épicerie et je complète la liste, que j’ai faite la veille au soir, en compagnie de ma sympathique petite madame. Nous suivons les allées nous suggérant certains produits. Elle est bien gentille et le pain qu’elle m’incite à acheter est délicieux!

Nous partons ensuite, car nous avons beaucoup de route à faire aujourd’hui pour nous rendre à Saint-Anthony dans le nord-ouest de Terre-Neuve.  Je n’espère pas trop les icebergs, puisque nous nous baignons allégrement, mais il parait que cette petite ville sur les rives rocheuses d’une petite baie est magnifique. J’ai une rage pour un branchement internet.  Une vraie là… Du genre idée fixe pendant mes SPM! Nous nous rendons au bout de la route dans le village de Saint-Anthony qui est à la hauteur de sa réputation, jusqu’au fishing bay park.  Nous nous stationnons sur un promontoire et près de nous il y a des sentiers, un restaurant, une boutique (wow, la première du voyage) et un restaurant que le beau-frère nous a suggéré d’essayer.  Nous allons au petit centre touristique situé dans la boutique et Pat demande à l’employée s’il y a des icebergs même si ce n’est pas la saison.  Elle nous dit que justement, il y a en un à Goose Cove, à quelques kilomètres d’ici.   Nous y allons et voyons le fameux glacier.  Le petit village est charmant et il y a une partie de baseball juste là, devant l’iceberg. C’est comme dans un film…  Je reviens trempée au Winnie, tout ce qui ressemble à du gazon est de la tourbe… 

Le promontoire au bout du village de Saint-Anthony...

Le promontoire au bout du village de Saint-Anthony...

Heureusement que le petit bateau passe, ça donne la 3e dimension...

Heureusement que le petit bateau passe, ça donne la 3e dimension...

Nous retournons ensuite sur le promontoire à Saint-Anthony, nous branchons internet, soupons au restaurant (de la bonne morue fraiche) et nous couchons  après une petite balade sur une promenade de bois contournant la pointe où nous sommes.

août 26, 2009 - Posted by | je voyage, Terre-Neuve

7 commentaires »

  1. Nous avons beaucoup en commun: voyages, VR, herbe à puce, campagne, enseignement.
    On peut pas s’abonner à votre blogue?
    Bon je vous mets dans mes « à suivre » en tout cas.

    Commentaire par ClaudeL | août 26, 2009 | Réponse

  2. À St-Anthony, à part le iceberg, ça valait le déplacement?

    Commentaire par gaétan | août 26, 2009 | Réponse

  3. Oh! que oui, le lieu historique de l’Anse-aux-Meadows. Parc national donc guide bilingue. Ce que j’en disais en 2002:
    « lieu historique de L’Anse-aux-Meadows, Svein, le Viking français. Toute l’animation. Nous étions avec un couple de Français qui n’ont pas du tout la même impression de Terre-Neuve que nous. Pour eux, c’est le mystère, le vent, l’aventure, le chien sauveteur alors que pour nous, c’est tout juste une province de pêcheurs, longtemps dominion de l’Angleterre et dernière province à entrer dans la confédération canadienne. Échange culturel intéressant dans cette hutte reconstituée. »

    Commentaire par ClaudeL | août 26, 2009 | Réponse

  4. Caro,

    Les Québécois sont bien accueillis à Terre-Neuve? On parle français? Il y a vraiment des guides bilingue? Ici, pour la tournée des Iles de L’Archipel Mingan, la semaine dernière, un touriste de Toronto à demandé à la jeune guide de Parc Canada si on pouvait résumer en anglais. Elle n’a pu le faire. Je ne lui en tiens cependant pas rigueur.

    Imposer le bilinguisme me semble discutable. Je crois qu’on peut laisser le français comme langue officiel au Québec et l’anglais comme langue officielle ailleurs.

    Commentaire par Jackss | août 26, 2009 | Réponse

  5. ClaudeL… Bienvenue sur mon blogue et effectivement, nous avons en commun.. Je suis allée zieuter sur votre blogue et j’y retournerai c’est certain… J’ai aussi adoré l’anse aux Meadows… ça s’en vient dans mon récit… 😉

    Gaétan… J’ai adoré la ville de Saint-Anthony. Si nous avions eu plus de temps, j’aurais aimé y rester quelques jours… J’en reparle dans mes prochains billets… Mais disons que la péninsule nord-ouest est dans mes tops 3 en ce qui concerne ma visite de la côte ouest de Terre-Neuve…

    Jackss… Les Québécois sont bien accueillis. IL n’y a cependant pas beaucoup de touristes et d’attraits touristiques à part les trois parcs canada… Les Terres-Neuviens rencontrés sont sociables et aiment discuter avec nous. En ce qui concerne le bilinguisme, il est de mise à Terre-Neuve : au traversier et dans les deux parcs historiques du Canada. Du français de qualité… Pour Gros-Morne, je n’ai eu affaire à personne…

    Si le Canada est bilingue… Il me semble que les parcs doivent servir les gens dans les deux langues… Je suis convaincue qu’il y aurait beaucoup plus de touristes en Gaspésie si les Canadiens et États-Uniens pouvaient être servis dans leur langue. On nous a d’ailleurs déjà fait la remarque: Les États-Uniens ne dépassent pas vraiment MTL…

    Commentaire par Caro et Cie | août 26, 2009 | Réponse

  6. C’est lui le beau gros toutou chanceux qui part en voyage avec sa maîtresse et qui ressemble à Adèle lorsqu’elle sort de la piscine?
    En passant, vous semblez faire un merveilleux voyage!

    Commentaire par Nanoulaterre | août 27, 2009 | Réponse

  7. Oui… c’est mon caniche royal mangeur de carcasses… ;-D

    Commentaire par Caro et Cie | août 28, 2009 | Réponse


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :