Caro et cie

Promenade sur les rives du lac…

Le taux de cortisol contenu dans ma salive doit être moins élevé cette semaine.   Le stress retombe et je me sens plus légère, calme, bien.  Sara remarquant le changement avec les dernières semaines s’est même inquiétée, à mon sujet, à son retour de l’école hier.  Elle me trouvait différente…

Si le stress est quelque peu retombé,   je peux dire merci aux professeurs pour leur grève qui me force au repos et au directeur de l’école où je fais de la suppléance pour ses bons mots à mon égard puisqu’ils ont permis que la commission scolaire accepte ma candidature, un peu prématurée par rapport à leurs exigences.  Mais plus encore…

Je suis allée marcher avec ma chum Nathalie sur les rives du lac glacé en cette première belle journée de printemps.   La neige craquait sous nos pas, le soleil plombait sur nos joues rougies, la plage, abandonnée,  n’appartenait qu’à nous, ainsi qu’à quelques rares promeneurs avides, eux aussi,  de ces espaces quasi vierges en ce temps de l’année.

Nous nous sommes assises sur un immense arbre tombé sous les rafales du vent hivernal, nous avons placoté les yeux remplis de cette immensité blanche qui bientôt calera pour laisser place à l’eau.  Deux petits tamias rayés batifolaient autour de nous, peut-être en attente de  noix ou de quelques miettes de pain.  Vous ai-je déjà raconté que j’ai eu un éblouissement  en regardant le lac blanc sous les rayons du soleil, il y a quelques années?  Je promenais Sara en poussette lorsque c’est arrivé et j’ai eu beaucoup de difficultés à revenir chez moi.  Ma vision était complètement brouillée.  Depuis ce temps, je dois porter des lunettes soleil polarisées de bonne qualité, surtout en hiver et l’été sur l’eau.

Puis, nous avons rebroussé chemin en empruntant le bord de l’eau plutôt que le sentier.  Deux campeurs étaient installés avec leurs tentes sur les rives du lac et les effluves de leurs drogues douces illégales se rendirent jusqu’à nous.   Pourquoi embrouiller un si beau moment, pensais-je.  Mais qui suis-je pour juger puisque j’admire l’océan de fin de journée, les rondes des dauphins et  les enfants qui jouent tranquillement,   en buvant lentement une bouteille de vin que je partage avec Pat? 😉

Au programme de la journée: lecture, promenade sur la rive du lac, safari photos et … du ménage!

mars 21, 2009 - Posted by | Uncategorized

2 commentaires »

  1. J’ai relu le texte deux fois pour vérifier si c’était un texte qui racontait une expérience vécue il y’a quelques mois mais non… Ou j’ai lu trop vite?? Il y’avait vraiment deux campeurs avec leur tente??? À 0 degrés??? Brrrr, cà en prend de la bonne en titi pour oublier la température!!

    Aaah, la bouteille de vin qui scelle une journée particulièrement stressante ou, au contraire, particulièrement agréable… Merveilleux…

    Commentaire par Mamounia | mars 22, 2009 | Réponse

  2. Tu as bien lu ma chère… Il y avait bel et bien des campeurs!! lolol…

    Le bon vin, pris en quantité raisonnable, ne fait que bien accompagner les moments que l’on vit. 😉

    Commentaire par Caro et Cie | mars 23, 2009 | Réponse


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :