Caro et cie

Comme un poisson dans l’eau…

Comme un poisson dans l’eau, j’ai l’impression d’être dans mon élément.  Je me demande comment il se fait que l’idée d’être enseignante ne m’ait pas effleuré l’esprit lorsque j’avais 20 ans.  Je n’ai jamais été capitaliste ni consommatrice.  Je me vois mal tenter de provoquer des besoins chez les gens pour leur vendre des produits dont ils n’ont pour la plupart du temps pas besoin.  C’est en total contradiction avec celle que je suis.  C’est-à-dire,  préoccupée par les gens, désireuse d’aider et de changer le monde (quel beau cliché…).

Je dépense pour la nourriture, les vêtements et les livres (quel bonheur de fréquenter les petites librairies de livres usagés du centre-ville de Montréal).   Je n’ai pas d’écran géant et je ne suis pas les modes en décoration.   Pendant des années, les seules dépenses onéreuses que j’ai faites  étaient concentrées sur les souliers, les jeans et les t-shirts,   c’était une question de confort.   À l’enterrement de mon grand-père, il y a trois ans,  une cousine me faisait remarquer que j’étais plus « mode » depuis quelques temps… Quoi?  Qu’aurais-je eu l’air à pousser mes enfants sur une balançoire de parc, à marcher derrière la poussette sur laquelle  ils étaient entassés (un assis, un dans le panier dessous et un autre grimpé derrière), assise sur un banc froid d’aréna ou dans une estrade lors d’un match de soccer vêtue de vêtements « mode »…  En voyage d’affaires, je mettais toutes les garde-robes à contribution pour m’en créer une adéquate: celle de ma chum Nath, celle de ma mère et la mienne… 😉

Ce trimestre, j’effectue un stage d’observation de 8 jours.   J’ai déjà fait 3 mercredis complets dans une polyvalente du coin et ce matin,  je n’aurais qu’une envie: y être encore.  Je dois plutôt me rendre à l’université cette après-midi pour rencontrer le superviseur de stage.  Ennui assuré!  J’adore m’adresser aux élèves, j’aime l’ambiance et  j’ai même été séduite par  mon passage dans une classe d’adaptation scolaire.  Comme je l’ai dit plus haut: je suis dans mon élément.  J’ai l’impression d’être là où il faut, au moment où il le faut!

Le directeur nous a sollicités pour faire du remplacement  ce qui m’intéresse au plus haut point, mais la commission scolaire refuse jusqu’à ce que j’aie vraiment 30 crédits (les appels le matin passent par eux).  Par contre, pendant ce temps, les écoles doivent se  contenter de gens qui n’ont aucune qualification  ou laisser les élèves avec des surveillantes dans la cafétéria.  De plus, un contrat de 3 mois (une tâche pleine) m’a filé entre les doigts car je ne suis pas assez disponible en avril (examens, cours..).  Il tente présentement de combler le poste totalement.  Mais sait-on jamais, je l’aurai peut-être…

___________________

Hier, à l’université, une jeune fille (une des plus jeunes de la cohorte) est venue me trouver pour me demander si elle faisait de la fièvre  (Elle vient aussi me trouver de temps à autre pour avoir mon avis sur certains numéros de travaux pratiques).     Elle se sentait mal, avait mal à la gorge,  voulait prendre une dose additionnelle de sirop,  avait peur d’en prendre trop… Je lui ai touché le front puis l’ai rassurée  en lui suggérant,  par contre,  de boire beaucoup d’eau et de laisser faire le liquide médicamenteux.  Elle m’a dit: « Vous êtes comme notre mère« ….  Ma chum Caroline qui est du même âge que moi arborait un sourire en coin et une autre très jeune fille avec qui j’ai des contacts plus fréquents m’a dit: « Une chance que tu n’es pas susceptible… » 

Non, je ne le suis pas.  Au contraire.  Ça me dit que j’ai de la crédibilité à ses yeux et j’espère en avoir tout autant avec mes futurs élèves. Peut-être aurais-je réagi différemment si je n’avais pas un enfant de 21 ans ou si elle m’avait comparée à une tante….

février 26, 2009 - Posted by | Uncategorized

8 commentaires »

  1. En te lisant et surtout, en côtoyant quotidiennement mon enseignant d’amoureux, je me demande aussi pourquoi je n’ai pas été vers l’enseignement.

    La vérité c’est que je voulais devenir orthopédagogue ou enseignante de français mais j’ai été vers les communications parce que c’était possible de le faire avec la Téluq et que je voulais demeurer près de Fils Aîné alors âgé de quelques mois.

    Notre voie sait nous rattraper. J’ai hâte de trouver la mienne.

    Commentaire par Grande-Dame | février 26, 2009 | Réponse

  2. Je te vois très bien dans l’enseignement, tu y seras très appréciée de tes élèves, j’en suis convaincue ! Moi, c’est le contraire, j’ai fait mon cours pour enseigner et la vie a fait que je n’ai jamais pu le faire… mon diplôme n’est même plus valide, quelle farce ! Tant pis, je suis probablement mieux ou je suis…

    Commentaire par Méli | février 26, 2009 | Réponse

  3. C’est toujours agréable d’entendre parler du bonheur de ceux qui aiment leur travail. Quand on aime ce qu’on fait, ceux pour qui on travaille en profitent tellement. Ça peut changer tout une vie, voir même une société. Bravo pour Caro!

    Ma fille est othophoniste et passionnée de l’être. Mais elle a dû ouvrir sa propre clinique. Ce ne sont pas les conditions des conditions scolaires qui lui permettaient de vraiment répondre aux besoins des enfants. Dommage! Le besoin est grand.

    Commentaire par Jackss | février 27, 2009 | Réponse

  4. Wow, moi aussi je te vois très très bien enseigner, je suis sûre que tu n’aurais même pas besoin de discipline, les jeunes te trouveront trop cool pour avoir envie de te niaiser!
    Tiens, je te met l’adresse de mon nouveau blog…secret!

    Commentaire par Mamounia | février 27, 2009 | Réponse

  5. Grande-Dame, je te vois très bien enseigner, il n’est jamais trop tard, … Tu as une telle facilité de parole… De plus, tu es jeune toi!! 😉

    Méli… On ne sait jamais où la vie nous amène, l’important c’est d’être à l’écoute et de foncer!!

    Jackss… Je suis toujours passionnée pour tout! 😉 On me traite d’intense assez régulièrement.. :-DDD Mais je pense que c’est une qualité à part pour ceux qui envie cette faculté à avancer et à s’émerveiller.

    Mamounia… j’ai fait ma première suppléance cette après-midi et je les ai mis dans ma poche… J’en reviens tout simplement pas! J’ai repéré les éléments perturbateurs, j’ai joué la note de la maturité, j’ai même fait une leçon de droit à un élève qui pour rire menaçait de crever les pneus de son enseignante car il était ulcéré qu’elle leur ait laissé un travail. C’est une blague madame m’a-t-il assuré. Je lui ai dit que si quelqu’un le faisait, il pourrait en être accusé compte tenu de ses paroles… Il a ouvert la bouche, m’a souri et fut un des meilleurs élèves de la période…

    Puis, un autre élève m’a dit:  » plus tard, je veux être comme vous ». Un autre de rétorquer:  » Quoi? Tu veux être une femme? ». Lui d’ajouter: » je veux savoir autant de choses qu’elle… » Je les ai aider et même donner des trucs de travail… (en secondaire 3 ???)

    Commentaire par Caro et Cie | février 27, 2009 | Réponse

  6. Relever de nouveaux défis c’est comme mordre dans les arbres… heu mordre dans la vie. Moi aussi je suis certain que tu te plairais dans l’enseignement. Pour aimer enseigner je crois qu’il faut aimer apprendre et de toute évidence dans les voyages ou à l’école tu aimes apprendre.

    Commentaire par Gaétan | février 28, 2009 | Réponse

  7. Caro, j’aurais tellement aimé avoir une prof comme toi quand j’étais à l’école. Tu es passionnée dans tout ce que tu fais et je suis sûre que tu seras la prof préférée de bien des jeunes qui auront le grand privilège de t’avoir comme prof.

    Commentaire par Matty | mars 1, 2009 | Réponse

  8. Gaétan… Je te donne le prix numéro 1 de la métaphore de l’année!! 😉 Je suggère à tous d’aller voir ta photo! 😉 En ce qui concerne les apprentissages, tu vises juste… Mon père m’a toujours dit, et encore parfois, que je lis trop.. C’est sa façon à lui de me faire savoir que j’ai beaucoup de savoirs (quoique cela entre quelquefois en conflit avec ce qu’il pense.. 😉

    Matty… Je suis contente d’avoir de tes nouvelles, tu étais disparue de la circulation dernièrement. J’ai même été voir ton facebook ce matin pour être certaine que tout allait bien… 😉 Hier, j’ai fait deux périodes celui qui avait dit qu’il voulait avoir autant de connaissances que moi plus tard était dans un de mes groupes… Ce qu’il m’a dit hier?????

    – MMe vous dont bien belle… Encore plus qu’hier!!

    pouahahahaha!!!!! Mais il est tannant… 😉 Les tannants m’aiment, c’est mon karma!! 😉

    Commentaire par Caro et Cie | mars 1, 2009 | Réponse


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :