Caro et cie

Tel père, tel fils…

Son histoire d’amour avec les véhicules à deux roues remontent à son adolescence, alors que son père lui avait acheté une mobylette. Ivre de liberté, fort de cette nouvelle indépendance, entouré d’une gang de chums qui prenait un peu la place de sa famille qui venait d’éclater, le monde s’ouvrait devant lui…

La mobylette fit place à la moto. Rêvant de parcourir l’Amérique, de traverser les déserts et les montagnes, sa passion vivait toujours. Amoureux, bientôt père, il décida (geste logique mais quand même héroïque) de la vendre pour mettre ce montant d’argent sur l’achat d’une maison. Choix judicieux il va s’en dire, mais derrière cette maturité, une promesse faite à lui même: laisser grandir un peu les enfants et s’en racheter une dans 10 ans…

Le temps passa.. 10 ans exactement.. Depuis, aussitôt que le temps le permet, que le printemps pointe le bout du nez et jusqu’à la première neige, il sort sa moto et ne se lasse pas. C’est un vrai. Pas de ceux qui suivent la mode.

Hier, vous auriez dû voir les yeux remplis de fierté de son fils. Des yeux dans lesquels on pouvait lire la fierté pure de cette nouvelle indépance, la naissance d’un sentiment de liberté. Méritées à tout points de vue, par des notes extraordinaires à l’école ainsi que par une attitude irréprochable. Si vous aviez vu, son air émerveillé lorsque son père lui a donné son premier véhicule à deux roues: un magnifique scooter PGO!!
En les regardant tout les deux partir se promener, le père à moto et le fils en scooter, le dicton tel père tel fils prenait tout son sens!!!

Publicités

avril 24, 2008 Posted by | j'aime, je raconte... | 2 commentaires