Caro et cie

Iles de la Madeleine, côte nord et Girouette…

Nous n’étions pas tellement enthousiastes en ce qui concernait nos vacances d’été aux îles de la Madeleine. Pourquoi exactement? Difficile à dire. Mais, je crois que nous avons besoin d’un voyage d’aventures, de découvertes et d’itinérances. Un voyage où étape par étape, nous découvrirons des paysages à couper le souffle, des particularités régionales, des gens extras et des petits coins perdus de paradis…

Nous sommes déjà allés aux îles Pat et moi, il y a 2 ans. Nous avons aimé les falaises rouges se découpant sur la mer, la vue insaisissable et toujours présente de l’océan qu’importe l’endroit où l’on se trouve sur les îles, les Madelinots si gentils et qui nous ont sortis d’un mauvais pas sur une route de terre éloignée (et oui, nous étions pris avec notre safari)…

Mais, pour nous, ce n’est guère plus excitant que la Floride ou que Cuba, ça ne nous tente guère d’y retourner… C’est vrai, nous sommes chanceux, nous avons vu les caraïbes (St-Martin, St-Thomas, Ste-Lucie, Tortola, Guadeloupe..), Maui (Hawai).. En ce qui concerne le sable et la chaleur, on a vu des endroits absolument magnifiques. Alors…

Notre motivation était la présence de notre couple d’amis (es) avec qui nous allons en Floride et avec qui nous nous entendons bien. Hier, nous avons annulé notre réservation sur le Madeleine, le traversier qui nous aurait mené de Souris (IPE) à Cap aux meules (IM). Oui, oui, nous avons annulé.. Vous êtes surpris?

Pas moi.. Ce n’est pas la première fois que nous agissons ainsi. Ce n’est qu’à la dernière minute que nous avons décidé d’aller en Nouvelle-Écosse et je vous jure que c’est l’un de mes plus beaux voyages, tout genre confondu.

Nous sommes des girouettes… des virevents… La côte Nord me branchait depuis mon retour de la Floride en Janvier. J’avais conçu un itinéraire amballant, tout à fait notre genre et c’est ce que nous avions en tête, ce que nous avions envie de vivre. À nous les Mont Groulx, les îles Mingan, Natashquan et l’itinérance!!

juin 15, 2007 Posted by | j'assume, je voyage | 5 commentaires

Couleurs, architecture et flânage (Lunenburg)

Le sud de la Nouvelle-Écosse est parsemée de petits villages côtiers possédant tous de mignonnes églises blanches. L’architecture des bâtiments est de toute beauté et je dois vous avouez, que les maisons des îles de la Madeleine, ne sont rien à comparer!!

Ce fut encore plus vrai lorsque nous vîmes Lunenburg. C’est l’un des ports de pêche les plus pittoresques des provinces atlantiques. Fondé en 1753 , ce deuxième établissement britannique de la Nouvelle-Écosse, après Halifax comptait une population surtout composée d’allemands et de Suisse. L’allemand y fut parler jusqu’à la fin du XIXe siècle et il existe encore certaines traditions culinaires.

Le Village est situé sur les flancs escarpés d’une péninsule, bordée d’un port naturel des deux côtés et les bâtiments sont peints de couleurs toutes plus éclatantes les unes que les autres. En fait, avec son architecture, Lunenburg a des airs qui rappellent le vieux continent et il a été classé Patrimoine de l’humanité par l’UNESCO (en raison justement de son architecture).

Port de pêche actif, Lunenburg a aussi une longue tradition de construction navale, c’est d’ailleurs là que fut construit le célèbre BLUENOSE qui figure sur les 10 sous canadiens. Nous n’avons pu le voir et le visiter puisqu’il était à ce moment là, à Halifax…

Nous avons flâné dans les rues, visité quelques galeries d’arts et fait (un peu) les boutiques. C’est un village qui vaut vraiment le détour, n’hésitez pas à y errer le temps de bien vous en imprégner!

juin 15, 2007 Posted by | Uncategorized | Laisser un commentaire

Lockeport (Crescent beach) et Rose Bay (The oven)

À Lockeport, se trouve les plus belles plages de sable blanc de la Nouvelle-Écosse dont Crescent beach qui s’étend sur plus de 1,5 km. Cette plage spectaculaire était auparavant représentée sur les billets de 50$ canadiens.

Nous nous sommes baignés dans une mer qui n’a rien a envier aux destinations exotiques si ce n’est qu’elle n’est baignable que 2 mois par année. Les enfants ont sortis leurs planches pour jouer dans les vagues qui étaient parfaites pour s’amuser des heures et des heures.

Il fallut partir un moment donné puisque nous devions nous rendre un peu plus loin pour dormir.

Nous ne fîmes que quelques kilomètres lorsqu’un son se mit à retentir dans le motorisé: bip, bip, bip,bip, bip, bip…..

Nous étions des novices dans le domaine des motorisés et imaginez-vous donc que nos batteries étaient complètement à plat. Le frigo ne fonctionnait plus (urgence!!), la pompe à eau non plus.. Donc, au lieu de faire quelques haltes tel que prévu, nous nous mîmes à la recherche d’un camping avec électricité. Nous passâmes tout droit White point (ou les enfants rêvaient de jouer dans les vagues avec leurs planches) ainsi que le parc national Kejimkujik puisque les campings n’avaient pas d’électricité….

Comme ça, en quelques heures, nous venions de sauter 2 destinations prévues sur notre itinéraire initial… Tout un virement de situation mais bon, le sud n’étant pas très fréquenté, les terrains de camping ne se trouvent pas à tout les coins de rues.

Nous arrivâmes finalement à Rose bay en fin d’après-midi et prîmes un terrain de camping (avec électricité) au parc Naturel The Ovens. Cet endroit attira les chercheurs d’or venus y tenter leurs chances en 1861. Ils délaissèrent l’endroit mais les gens commencèrent à y venir pour profiter de la beauté du site. En effet, la mer sculte le roc des falaises et y a creusé des grottes dans lesquelles elle s’engouffre violemment. Des sentiers sont aménagés au bord des précipices, révélant des points de vue magnifique et il est possible de descendre dans les grottes à certains endroits.

Nous y sommes restés 2 nuits et c’est ce qui donna le ton à notre voyage: Vaguer (tout comme la mer) avec les imprévus et profiter au maximum de ce qui nous est offert!!!! Randonnées, baignades dans la piscine (la seule du voyage d’ailleurs), déjeuners au resto et emplacement magnifique directement sur le bord de la mer au menu…

juin 15, 2007 Posted by | Nouvelle-Écosse (2005) | Laisser un commentaire