Caro et cie

Tapis rouge et bénévolat

Hier, à l’école de Sara, il y avait une réception d’honneur pour les parents bénévoles. Ma violonniste préférée, fréquente une école à vocation musicale où ma réputation est encore, jusqu’à maintenant, sans tâche.

Il y a un mois nous avons reçu une convocation pour nous présenter le 10 mai à 3h0o à l’école. À notre arrivée, on nous apposait une étiquette avec notre nom inscrit dessus, puis nous devions nous mettre en rang, par ordre alphabétique. Que de formalités… J’étais contente de m’être vêtue autrement qu’avec des souliers de toile et un t-shirt. En effet, j’avais mis un top de soie et des sandales noires à talons hauts.

Après que les élèves aient été convoqué au gymnase, la directrice nous expliqua que nous étions des invités VIP et que, nous serions traités comme tels:

– Présentation de chaque parent à l’entrée du gymnase;
– marche sur le tapis rouge au bras d’un élève de 6e année pour aller chercher notre certificat de reconnaissance;
– Accompagnement jusqu’à notre siège, toujours au bras de l’élève.

Nous avons eu droit à la première du spectacle en guise de remerciement, à un vin d’honneur et j’ai gagné un accès au bain dans un centre de relaxation…

Mon talon n’est pas resté pris dans le tapis rouge et j’ai suivi scrupuleusement le déroulement des activités…

Les journées se suivent mais ne se ressemblent pas!!!!!!

mai 11, 2007 Posted by | je partage une tranche de vie, je pense, je vous raconte une connerie | 3 commentaires

Du Carolinisme aigü!!!

Hier, j’ai passé la journée dans une école de la région avec mon fils Charles qui participait à une compétition de Goal Ball. C’est un sport d’équipe pratiqué par les mal-voyants et les non-voyants. Deux équipes de 3 personnes s’affrontent face à face, des buts font toute la largeur du terrain. Le joueur qui a la balle, qui fait du bruit, doit tenter de la lancer dans le but adverse alors que les autres doivent l’intercepter. IL y a une technique pour que les trois joueurs de l’équipe puisse bien couvrir le terrain et des repaires sont installés au sol afin qu’ils puissent maintenir leurs positions. La joute s’effectue dans le silence, seul les joueurs peuvent communiquer entre eux pour se faire des passes ou se situer par rapport au jeux (qui a intercepté la balle etc.).

Il a été choisi, avec 3 autres comparses, pour représenter les garçons de 6e années de son école. Ils étaient marrainés par une dame qui oeuvre à sensibiliser les gens à la réalité des personnes non-voyantes. Le but: faire vivre aux enfants l’expérience de fonctionner sans leurs yeux. Cette dame vient à l’école, rencontre les groupes et les fait jouer à ce jeux. Elle choisi les meilleurs, les entraine et les prépare à la journée de compétition.

Des parents bénévoles étaient nécessaire pour la journée puisqu’en plus des joutes, il y avait des ateliers d’organisés. Vers 11h15, les enfants de notre école (garçons et filles) n’en pouvaient plus d’attendre pour manger, ils avaient faim. Sachant qu’ils devaient être au gymnase pour 12h10, j’ai pris la décision de les amener manger tranquille à l’ombre à l’extérieur. L’autre mère était tout à faire en accord.. mais c’est là que ça c’est gâté….

Tout à coup, celle qui marrainait l’équipe, sort dehors.. Elle est rouge comme une tomate (c’est un cliché, mais ça veut tout dire), elle pompe l’air.. je sens le trouble venir… Elle nous cherchait et nous a fait appeler à l’intercome, elle est fâchée parce que les enfants sont dehors. Je me sens un peu coupable et je lui dis de ne pas être fâchée contre les enfants, que c’est moi qui ait pris cette décision, qu’ils n’ont pas à en être tenu responsable.

Dans un couloir, elle leur a passé un savon… Et tout ça, c’est de ma faute! C’est bien moi ça! Qu’est-ce qui m’a pris de ne pas aller au dernier atelier!!!! Du vrai Carolinisme aigü…

Et, inutile de vous dire que ce n’est pas moi qui vais remporter les honneurs du parent bénévole de la journée….

mai 11, 2007 Posted by | je partage une tranche de vie, je vous raconte une connerie | 3 commentaires