Caro et cie

Les Bergeronnes – Cap de bon désir (1er voyage de filles avec les enfants)

En juillet 2004, il nous prit l’idée de partir en camping, entre filles. Nous voulions faire une expédition intéressante pour nous prouver que sans hommes, nous pouvions nous débrouiller. Nous décidâmes donc d’aller voir les baleines. Mais pas dans un endroit touristique où il faut prendre le bateau, et geler sur le Saint-Laurent pour apercevoir, au loin, le dos d’une baleine. Non, un endroit où elles passent tranquillement, juste là, sous nos yeux, à quelques dizaines de mètres de la rive seulement: Le Cap de Bon Désir.

Nous arrivâmes après 6 heures de route prêtes à monter nos campements pour 5 jours. Le matin, tôt, couchés (es) bien au chaud dans nos plumes et nos sacs de couchages, nous entendions les souffles des baleines qui passaient près de nous. C’est tout simplement une expérience inoubliable. Vivre à ce rythme, nous rendît contemplatifs, tous sans exception, les enfants compris. La sérénité des lieux, ces grandioses mammifères passant si près de nous, la paix environnante, la brume parfois enveloppante et le silence, nous ont donné l’impression de vivre dans un moment à part, entre deux mondes.

Le camping que nous avions choisi (le paradis marin) était juché sur le cap de Bon Désir. Ce n’est pas un endroit avec des balançoires et amusements pour les enfants. Mais nos 6 mousses ne se sont à aucun moment ennuyés. Nous les surprenions silencieux, contemplatifs, les yeux rivés sur l’eau calme au bas des rochers. Ils ont dessiné leurs visions de l’endroit. Enfin, ils ont suivi avec beaucoup d’intérêt les activités d’interprétation du parc marin du Cap de bon désir.

Nous y sommes retournés. Cet endroit m’habite, il me calme. Hyper actifs ayant besoin de manèges et d’être sans cesse occupés s’abstenir!! Pour contemplatifs seulement…

avril 11, 2007 Posted by | bergeronnes cap de bon désir | Laisser un commentaire

En route bientôt…

Je commence à être excitée. Dans moins de 10 jours, nous partons Pat et moi dans les Great smoky mountains. Je remplie mon motorisé: mon superbe, magnifique, extraordinaire Éleganza. Je l’organise à mon goût, je le mets à ma main. C’est certain que nous avons hâte d’essayer notre nouveau bébé, de vivre dedans, de nous l’approprier mais notre destination nous allume aussi! Nous trépignons d’impatience!!

Des collines de la Caroline du Nord aux vallées du Tenessee, le Great smoky Moutains National Park est le plus vaste parc naturel de l’est des États-Unis. Il englobe une partie des Appalaches avec des crêtes culminantes à 2000 mètres. Ours, sangliers, cerfs, marmottes,, dindons sauvages, loups et plus de 1500 espèces de f leurs évoluent dans ce cadre de vie.

Ces montagnes immenses me rappellent celles de Maui dans l’archipel d’Hawai (voir mes carnets de voyages). Les strates verticales m’impressionnent autant que la hauteur, car elles démontrent la violence des mouvements qui les ont créé.

Nous sillonnerons les routes avec notre moto, telle la US129: The tail of de dragon. Une route réputée pour ses courbes extrêmes et empruntée par des milliers de motocyclistes chaque année. Une destination de rêve pour mon homme!!

Par la suite, au retour, nous emprunterons le Blue ridge parkway. Cette route relie les Smokys à Shenandoah en Virginie et est parsemée de magnifiques panoramas. Il y a un véritable arc de triomphe creusé par l’eau, le Natural Bridge. Il domine du haute de ses 67 mètres des chutes d’eau environnées de verdure et une rivière souterraine. Cet arc est considéré comme l’une des sept merveilles du monde…

Malgré la majestuosité des montagnes, j’avoue regretté l’absence de la mer. Je m’en remplirai dans Charlevoix en mai et aux îles de la Madeleine en juillet. À deux, sur la moto, explorer sera surement toute une expérience en soi…

J’ai toujours l’impression d’avoir vécu une vie dans un voyage. Un temps à part, un arrêt dans le quotidien, qui ne nous appartient qu’à nous!!!

avril 11, 2007 Posted by | je voyage | 10 commentaires